AccueiL de pÈLerins

Répandre l'amour de l'islam

AMPCI célèbre ses 52 hôtes d’Allah

La salle climatisée de l’etat-major sise au plateau à une fois de plus rendu hommage à ses pèlerins revenus de la terre sainte. cette célébration a été initiée par l’Asso- ciation des militaire et paramilitaire de côte d’ivoire (Ampci). c’était le samedi 15 septembre 2018.

‘’Labbaïkal-lâhumma labbaïk, lab- baïka lâ sharîka laka labbaïk, innal-hamda, wan-ni’imata, laka wal- mulk, lâ sharîka lak’’, C’est avec la Talbiyah que les pèlerins ont rejoint la salle de réception où parents et amis ont été installés, avec comme mettre de cœur leur encadreur religieux imam Dolé. Pour le représentant du président de l’AMPCI, le colonel Bakayoko, vice-président de l’association, cette rencontre est un rendez-vous de témoi- gnage et de reconnaissance à Dieu et à toutes les personnes qui permettent

chaque année aux membres de son as- sociation d’effectuer le hadj. Remer- ciements réitérés par le représentant des pèlerins en la personne du colonel Traoré Nouffou. Selon lui, la terre sainte, est le lieu de rassemblement de millions de personnes de toutes les races confondues. De ce fait, le pèlerin est amené à côtoyer d’autres cultures et nationalités. Une cohabitation qui nécessite de la part des hôtes de Dieu la patience, l’endurance et le pardon. Traoré Nouffou continue pour dire que ‘‘Le pèlerinage est une école de forma-

tion dans laquelle le pèlerin apprend à se détacher des plaisirs de ce bas monde tout en purifiant son âme pour le rendre plus modeste à l’égard de ses frères musulmans’’. Le représentant termine son intervention en invitant ses paires à être de bons modèles pour les pèlerins à venir. A sa suite, le vice-pré- sident du commissariat du hadj, le Docteur Diaby Moustapha, a félicité l’AMPCI pour l’honneur accordé à ses pèlerins. Il a saisi cette aubaine pour féliciter les hadja et ladji 2018 pour leurs comportements exemplaires lors de l’accomplissement du 5ème pilier de l’islam. Discipline saluée par leur encadreur religieux, Dolé et qui leur a valu d’être baptisé ‘‘ Al Sabour’’c’est- à-dire patience Quant au colonel mé- decin Mama Djiman, premier président de l’association, il a fait un rappel du conflit interne que le militaire doit mener chaque jour parce que dit-il, ‘‘ l’arme fait perdre la tête’’. Il continue en ces termes ‘‘Seul la crainte de Dieu peut tempérer cette force que vous avez. Après le hadj, faudra être habité par la crainte de Dieu pour mieux exer- cer, c’est ainsi que la population se sentira rassurée’’. Des bénédictions ont été formulées par les guides religieux à l’endroit des pèlerins pour la préser- vation des acquis du hadj et également de l’assistance afin d’avoir une belle part ici-bas et dans l’au-delà.

La cérémonie d’accueil a pris fin suite à une photo de famille du groupe ‘’Al Sabour’’ et d’un cocktail débout.