Antoine Griezmann voit en Kylian Mbappé le futur Cristiano Ronaldo (et lui donne des conseils pour le devenir)

Répandre l'amour de l'islam

FOOTBALL – Concurrents pour le Ballon d’or et partenaires en équipe de France, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé entretiennent une relation paradoxale.

La petite phrase a été lâchée, l’air de rien, en pleine Coupe du monde, par Antoine Griezmann : “Kylian Mbappé a tout pour devenir un grand joueur.” Manière de signifier qu’il ne l’est pas encore. La réplique n’a pas tardé. Interrogé début septembre par France Football sur le prochain Ballon d’or, le prodige du PSG a répondu : “Dans ma liste des favoris, je mettrais Ronaldo, Modric, Varane, et Neymar… Je pense que je me mettrais aussi.” Mais pas Griezmann, donc. Les deux hommes, en tout cas, figurent parmi les 30 postulants à la plus prestigieuse des récompenses individuelles. Et tout porte à croire qu’un seul Français, au mieux, sera sur le podium, en raison d’un probable partage des voix liés à la Coupe du monde.

Souvent je le chambre. Quand on fait des jeux devant le but, il ne gagne jamais !Antoine Griezmann parlant de Kylian Mbappé

C’est donc une véritable concurrence qui a pris forme à travers cette passe d’armes médiatique. “Peut-être que c’est un simple oubli. Ou alors, peut-être qu’il n’aime pas mon football (rires)… Chacun a ses opinions, avait ensuite répondu l’attaquant de l’Atlético Madrid dans L’Équipe Magazine. Pour moi, je suis obligé d’être dans les trois. En 2016, j’ai perdu deux finales, j’étais dans les trois, là j’en ai gagné trois de finales (Ligue Europa, Coupe du monde, Supercoupe d’Europe). Donc, normalement… Maintenant, il faut que j’essaye encore de marquer, en Championnat, en Ligue des Champions.”

À 27 ans, Griezmann n’ignore pas que son temps est compté, et que 2018 lui offre une fenêtre de tir idéal, en cette année particulière où Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, qui trustent tous les Ballons d’or depuis dix ans, n’apparaissent pas comme d’incontestables favoris. Dans ce contexte, Griezmann a de nouveau évoqué Mbappé (19 ans) ce mardi, dans les colonnes de France Football, certes pour saluer son talent inouï, mais aussi pour le renvoyer à ses chères études.

Le Cristiano Ronaldo de Manchester

Jugez plutôt : “Il (Mbappé) me rappelle Cristiano quand il était à Manchester United. Cristiano, c’était le gars qui jouait sur le côté, qui dribblait beaucoup et qui marquait, mais qui ne cherchait pas forcément le but. Et quand Kylian fera ce que Cristiano a fait à Madrid, c’est-à-dire ne penser qu’au but, il va en mettre cinquante, pareil.” Pour mémoire, Griezmann, qui n’a jamais inscrit cinquante buts en une saison, ni même trente, considérait pourtant, le 17 septembre, être assis “à la même table” que Messi et Ronaldo. Le Ronaldo du Real, pas celui des jeunes années à Manchester…

“Il faut qu’il veuille aller marquer, qu’il ne s’écarte plus. Le but qu’il met contre Liverpool, il est dans l’axe. Je lui avais envoyé un message après pour lui dire: ‘Il faut que tes appels se fassent vers le but. Et si on ne te la donne pas, tu dois pourrir le mec. Tu dois toucher le ballon dans l’axe’. On s’entend vraiment bien avec Kylian, je fais ça pour son bien. Devant le but, ce n’est pas trop ça (rires). Souvent je le chambre. Quand on fait des jeux devant le but, il ne gagne jamais ! Mais dès qu’il va changer ça, ça va être plus costaud”, développe Griezmann ce mardi. De son côté, Mbappé, lui, n’a pas eu à évoquer Griezmann publiquement depuis de longues semaines. Ce qui dit tout de même qui fait de l’ombre à qui.

Laisser un commentaire