Australie: un mort à Melbourne dans une attaque terroriste

Répandre l'amour de l'islam

Une personne a été tuée et deux autres blessées, vendredi 9 novembre 2018, lors d’une attaque dont l’auteur a été mortellement blessé par des policiers dans une rue commerçante de Melbourne (sud de l’Australie), ont annoncé les autorités. La piste terroriste s’est confirmée dans un deuxième temps.

Les faits se sont déroulés en milieu d’après-midi ce vendredi 9 novembre 2018, dans le centre-ville de Melbourne. Dans ce quartier des affaires, les employés sortent des bureaux pour rentrer chez eux. Selon des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, un homme s’attaque à des passants avec une arme blanche. Une de ses victimes succombe à ses blessures sur les lieux et deux autres sont soignées pour des plaies. Après plusieurs minutes de lutte avec l’aide d’un passant, l’un des deux policiers arrivés sur place fait feu sur le forcené, qui meurt peu après.

Connu des autorités

La police de l’Etat du Victoria a, dans un premier, temps indiqué que le suspect d’origine somalienne, qui résidait en Australie depuis plusieurs décennies, n’avait pas de liens connus avec un mouvement extrémiste et écartait la piste de l’attentat. Mais elle a par la suite annoncé que des bonbonnes de gaz avaient été retrouvées à l’intérieur du 4×4 en feu pour laquelle elle avait été appelée sur les lieux et que l’attaque était désormais considérée comme « terroriste ». M. Ashton, chef de la police de l’Etat du Victoria, a déclaré ensuite que l’individu était connu des autorités.

L’attaque survient en plein procès d’un homme de 28 ans, James Gargasoulas, qui avait foncé dans la foule à bord de son véhicule dans le même quartier de la ville en décembre 2017, tuant six personnes.

Etat d’alerte maximal

L’Australie est en état d’alerte maximale aux attentats depuis 2015, craignant notamment le retour de jihadistes partis combattre au Proche-Orient. L’île-continent, réputée paisible, n’échappe pas aux attaques terroristes sporadiques mais meurtrières qui frappent nombre de pays occidentaux. En juin 2017, un Australien d’origine somalienne, avait fait un mort et plusieurs blessés à Melbourne, et s’était revendiqué de l’EI. En outre, plusieurs projets d’attentats ont été déjoués.

En 2014, une longue prise d’otages au coeur de Sydney s’était soldée par la mort de deux d’entre eux.

RFI avec agences

Laisser un commentaire