BEOUMI : LES VICTIMES MALINKES DE LA CRISE ENTERRES

VENDREDI 16 HEURES : INHUMATION DE 7 VICTIMES MALINKES DE LA CRISE AU CIMETIERE  DE BEOUMI.

Il a été procédé aux enterrements de 7 personnes qui ont eu le malheur d’être parmi les nombreuses victimes de cette crise. Sous les yeux observateurs du chef de canton, en présence du Ministre Sidy Touré et du préfet de département de Béoumi, les corps ont été transportés depuis Bouaké. Parmi ces victimes il n’y avait pas seulement des malinkés. Il y avait aussi des Sénoufos, des peulhs, des nigériens appelés Haoussa. Tout a commencé le mardi 16 mai 2019 lors d’une altercation entre un conducteur  Malinké de véhicule TOYOTA PICNIC et celui d’un TRICYCLE, jeune Baoulé. Les deux hommes ont échangé des coups et le jeune Baoulé s’est évanoui  laissant les siens penser à sa mort. Ce qui aurait suscité une envie de faire justice soi-même faisant au total 14 morts dont  9 Malinkés et une centaine de blessés.

7 corps des 9 victimes ont été conduits à la grande mosquée de Béoumi ce vendredi 8 juin 2019 après la prière de 16 heures et les 2 autres seraient conduits dans leurs villages nataux à la demande des parents. Comme le réclame la culture islamique, une prière mortuaire doit se faire sur les corps musulmans dont a la conviction de prouver que ces derniers accomplissaient la prière.

   

Après la prière de 16 heures, les corps ont été exposés dans la cour de la grande mosquée. Le préfet de département M.DJEDJ MEL a pris la parole pour exprimer sa compassion et toutes ses condoléances aux familles endeuillées. Hommes, Femmes, Enfants tous vêtus de blanc, n’ont pu retenir les larmes. C’est aux environs de 16heures 10 minutes que l’Imam central Keita BAMO accompagné de nombreux fidèles ont accompli la dernière prière sur les corps avant l’acheminement vers leurs dernières  demeures.

Notons que ce jour était déclaré  ‘’journée ville morte’’, commerces et transport étaient fermés dans toute la ville de Béoumi.

Souleymane Konaté

 

Laisser un commentaire