Côte d’Ivoire: état des lieux contrasté de la scolarité des enfants

Répandre l'amour de l'Islam

En Côte d’Ivoire, comme chaque année, le ministère de l’Education rend une étude sur l’état des lieux de la scolarité des enfants ivoiriens. Un bilan contrasté cette année avec des progrès pour le secondaire, mais des soucis en ce qui concerne le primaire.

Dans les écoles primaires de Côte d’Ivoire, soit 94 767 classes, on compte en moyenne 41 élèves par classe. Sur ces 3 900 000 élèves du primaire, l’étude  de la direction de la stratégie du ministère de l’Education révèle de que 5,1% d’entre eux abandonneront leurs études à ce stade sans aller plus loin dans leur cursus. Un chiffre qui augmente progressivement depuis 2013 alors qu’il n’était que de 3,8% il y a quatre ans.

Plus grave, alors que depuis 2015 l’école est obligatoire de 3 à 16 ans, plus de  25 000 élèves n’ont pu avoir accès à l’école la plupart du temps. En outre, un élève sur trois seulement dispose d’un manuel de lecture ou de calcul dans le primaire.

Ces handicaps en début de scolarité semblent pourtant moins dommageables dans le niveau supérieur où l’étude constate que le taux de réussite au bac augmente régulièrement, avec cette année un taux de réussite de 44,98%. Un élève sur deux est bachelier alors qu’il n’était qu’un élève sur trois en 2013 ; une progression encourageante.

Mais le rapport de la direction nationale de l’éducation souligne que, malgré le caractère obligatoire, tous les élèves de Côte d’Ivoire n’ont pas accès aux cours faute de locaux et de professeurs.

Par RFI

Laisser un commentaire