Comment reconstruire son couple après une infidélité?

Répandre l'amour de l'islam

Le jour J, à l’heure grave de la révélation, on ne croit plus à son couple. Que l’on soit «bourreau» ou «victime», dans une histoire d’infidélité, la sentence est la même?: brutalement, tout semble irrémédiablement fichu. Même si plus d’un Français sur deux (58?%) se dit capable de pardonner la tromperie de son conjoint, in situ nul ne songe à remettre l’ouvrage sur le métier comme si de rien n’était. La guerre est déclarée sur fond de honte et de chagrin. Puis, au fil des jours, viennent la déception, la peur, la culpabilité… Avant l’inéluctable séparation? Heureusement, pas toujours, non. «Contrairement aux Anglo-Saxons, impitoyables sur la question, nous sommes, nous, Latins, bien moins radicaux, explique Christophe Fauré, psychiatre et psychothérapeute. Moins puritains, peut-être plus ouverts, nous prenons davantage le temps de cogiter. En dépit de la crise de couple majeure que l’on traverse, n’y a-t-il pas un réel espoir de réconciliation et de reconstruction dans l’“après-coup”» Pour le spécialiste, c’est une certitude, quand le climat est un peu apaisé, la question mérite d’être posée: et si on retentait?? Non pas par posture morale ou bien-pensante. Mais simplement parce que, parmi ses patients, nombre d’exemples ont montré que l’épreuve peut être surmontée. Et même déboucher sur un renouveau. À condition de s’accorder du temps. Celui de cheminer ensemble le long d’un tracé en sept étapes.

mariefrance.fr

Laisser un commentaire