CRISE AU MALI : ‘’JIRIBA KORO’’ ADRESSE UNE LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT FRANÇAIS EMMANUEL MACRON

Répandre l'amour de l'islam

Les responsables de « JIRIBA KORO » ont tenu une conférence de presse le dimanche 16 septembre dernier au Carrefour des Jeunes. Objectif : informer l’opinion nationale de leur décision d’adresser une lettre ouverte au président français, Emmanuel Macron et expliquer la part de responsabilité de la France dans la crise malienne. Animée par le porte-parole de « JIRIBA KORO »,  l’honorable Sidiki Kouyaté, cette conférence de presse a enregistré la présence de plusieurs membres de ladite organisation.

Initiative de la société civile malienne, ‘’JIRIBA KORO’’ a pour objectif de soutenir la lutte pour la liberté, la démocratie et le respect de la dignité humaine.

Selon le conférencier, l’honorable Sidiki Kouyaté, leur devoir est de s’interroger sur la problématique  de ces valeurs qui sont sérieusement menacées par l’inconstance et l’arrogance de la nouvelle politique française.

« Nous sommes à la veille de la fête d’anniversaire du 22 septembre 1960. Cette date venait marquer la fin d’une longue période de domination, d’oppression et d’occupation étrangères combattue par l’action des masses populaires », a rappelé le conférencier. Avant d’ajouter que l’indépendance des colonies est quelque peu attentatoire aux intérêts de celui qui se croit maître des colonies pour éternité.  Pour lui, l’indépendance du Mali est bafouée et a perdu son sens. Car  après le coup d’Etat du 19 novembre 1968, les autorités successives n’ont pas pu se hisser à la hauteur des évènements et du coup, le Mali est tombé très bas. Face cette crise dit-il, ils ont estimé qu’il fallait essayer d’instrumentaliser toutes les bonnes occasions. Et l’occasion qui se présente est l’anniversaire de la fête de l’indépendance du 22 septembre 1960.

« Maintenant, ce sont des lois internationales, nationales qui définissent ce que c’est qu’une une indépendance, une souveraineté nationale ou internationale. Nous avons saisi l’occasion pour vraiment appuyer le rapport des Nations Unies.  Ce rapport qui étale clairement que ces groupes armés au Nord du Mali sont des gens qui se sont donnés à des actes terroristes, des trafics humains et de drogue. Donc, ce sont des gens qui n’ont aucune volonté d’aller vers l’application de l’accord de paix, parce que tout simplement, ils savent tous que cet accord n’est pas applicable », a expliqué l’honorable Sidiki Kouyaté. Pour qui, c’est quelque part la faute à la France et cela ne date pas d’aujourd’hui puisque c’est  depuis le temps colonial.

C’est pourquoi dit-il,  ‘’JIRIBA KORO’’ a demandé au président français Emmanuel Macron de finir avec cette histoire de politique française en Afrique. D’après le conférencier, c’est le président Macron lui-même qui en a fait la déclaration lors de sa visite officielle à Ouagadougou les 19 et 28 novembre  2017.

« Donc, c’est lui-même qui a annoncé la fin de la politique française en Afrique », a-t-il souligné. A ce sujet, ‘’JIRIBA KORO’’ compte adresser une lettre ouverte au président français pour qu’au-delà du discours, il y’ait du concret.

Au cours cette conférence de presse, le contenu de la lettre ouverte a été lu par Mohamed Dramane Diarra, membre de « JIRIBA KORO ». Dans cette lettre, ils veulent que Macron lie l’action à la parole, mais aussi qu’il mette fin à la politique française en Afrique. Car pour eux, c’est une politique basée sur des crimes et sur un passé sombre.