Des sagesses derrière les multiples mariages du prophète (saw)

Répandre l'amour de l'islam

”Ô Prophète, nous te déclarons licites tes épouses que tu as dotées et les captives qu’Allah t’a accordées à titre de butin de guerre, comme Nous te permettons d’épouser les filles de ton oncle paternel, les filles de tes tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel et les filles de tes tantes maternelles qui ont émigré avec toi, ainsi que toute femme croyante qui avait fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète voulut bien l’épouser. C’est là un privilège pour toi à l’exception des autres croyants. ” Sourate 33 verset 50. Il est important après l’histoire des épouses du Prophète de mentionner un fait: les sagesses renfermées dans les multiples mariages du Prophète de l’Islam. À ce sujet, il urge de pré- ciser que la polygamie n’est pas une invention de l’Islam.

Au contraire, cette religion est celle qui l’a balisée. Dire ou penser donc que le Prophète (saw) s’était marié à plus de 10 femmes juste pour un plaisir de collection de belles femmes relève de l’ignorance. Cela est même de la calomnie vis-à-vis du saint homme, hélas souvent même par des musulmans ignorants ou dominés par leur égo. Il est aussi triste de voir certains musulmans brandir le modèle prophétique de la polygamie comme prétexte à leur avidité charnelle, leur attachement au monde et ses belles femmes. Cela n’est qu’une manière subjective de suivre celui qu’Allah dé- finit dans le Glorieux Coran comme étant l’homme au comportement irréprochable, le modèle à suivre. Exempt d’immortalité depuis sa jeunesse, il suscita admiration dans la société corrompue qu’était la Mecque avant l’avènement de l’islam. La notoriété de sa bonne moralité et la noblesse de sa tribu, lui auraient permis d’avoir une multitude d’épouses, s’il le désirait.

Mais il vint à refuser cette offre quand pour le faire renoncer à la transmission du message divin, il lui avait été proposé, royauté, belles femmes et immense fortune. Son ambition n’était point mondaine, cela se voit. Le Prophète, un monogame modèle. A travers la vie conjugale du Prophète et Khadidjat, tout musulman monogame trouve l’exemple à suivre: cet époux vertueux, fidèle avec qui il n’y avait pas besoin de s’inquiéter d’aucune tromperie, d’aucun mal. Il avait bien la possibilité d’avoir plusieurs épouses, ce n’était que chose normale à l’époque outre sa jeunesse, ses infinies qualités, la noblesse de son rang. Mais il choisit de rester avec Khadidjat seule. Le Prophète, un polygame modèle. Les autres mariages eurent lieu après le décès de Khadidja et le Prophète était en âge où la sagesse était en ébullition et aussi le poids de la révélation lui pesait. Il avait besoin de soutien et Allah lui révéla de se remarier. Ses unions avec ses femmes seront pour des raisons religieuse, sociale et politique. Si certaines ont été épousées sous l’ordre de la Ré- vélation, d’autres ont été épousées pour être mises à l’abri du besoin et de l’insécurité. Certaines encore ont été épouses du Prophète à leur propre demande et d’autres pour favoriser une réconciliation avec des tribus ennemies et/ou adeptes d’autres religions.

Mais tous ces mariages regorgent bien de sagesses dont nous tenterons de citer quelques unes. Quelques sagesses. -Les épouses du Prophète (saw) étaient prédisposées à la propagation du message islamique surtout auprès de la gente féminine. Elles étaient des érudites dont Aïcha qui, épousée très jeunes, était un cerveau à remplir pour la formation de savants de la communauté musulmane. Aussi la quasi-totalité des questions féminines, des préoccupations conjugales trouvent-elles leurs réponses à travers les femmes du Messager d’Allah, seules témoins de son intimité conjugale. -En dépit de leurs grandes piété, leur sincérité dans la foi, et leurs multiples vertus, chacune des épouses du Prophète (saw) avait une personnalité, un caractère propre à elle (jalouse, colérique, conciliante, audacieuse, coriace, timide, remarquable ou effacée…) Cela permet au musulman monogame ou polygame d’avoir un exemple de conduite envers la femme quelle que soit la personnalité de celle-ci. Pour le polygame il y a aussi là des enseignements sur la manière d’agir avec chacune d’elles sans être injuste. – Il y a également des enseignements à travers son mariage avec des femmes originaires d’autres religions (juive, chrétiennes)qui ont fini par embrasser l’Islam face à la personnalité honorable du Prophète et ont eu l’honneur d’être Mères des Croyants. -Son mariage avec Zeynab bint Jash vint balayer la loi qui condamnait le fait d’avoir pour épouse, la femme divorcée du fils adoptif. -A travers sa vie avec Marya la mère d’Ibrahim, les règles de concubinage avec une esclave sont définies. Les exemples de sagesses derrière les multiples mariages du Prophète sont légion. Tellement de faits, divergeant d’une épouse à une autre, ne pouvaient pas être réalisés avec une seule. Allah a ainsi voulu pour

Koriyan Camara