ÉGYPTE : LES DEUX FILS DE L’EX-PRÉSIDENT HOSNI MOUBARAK ARRÊTÉS

Répandre l'amour de l'islam

Les deux fils de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak ont ​​été arrêtés. Alaa et Gamal Moubarak sont accusés d’avoir enfreint les règles du marché boursier et de la Banque centrale, a rapporté l’agence de presse Mena.

L’affaire qui a causé l’arrestation des deux frères Moubarak a commencé en 2012 après que leur père a été déposé l’année précédente. Ils étaient en liberté sous caution depuis trois ans. Alaa et Gamal Moubarak – qui nient avoir commis tout acte répréhensible – comparaîtront devant le tribunal, le 20 octobre prochain. Le tribunal du Caire a également ordonné l’arrestation de trois autres personnes et les accusés ont collectivement été accusés d’avoir détourné 2 milliards de livres égyptiennes.

Rappelons que leur père, Hosni Moubarak, a été condamné à perpétuité pour avoir donné l’ordre d’utiliser des munitions de guerre afin de disperser des manifestants non-violents lors des troubles révolutionnaires du printemps 2011. En plus, Hosni Moubarak et ses deux fils ont été accusés en 2015 de détournement de fonds publics et ont ensuite été condamnés à trois ans de prison à régime strict pour corruption. Leurs périodes de détention provisoire avaient couvert cette peine.

Les fils de l’ex-Président, ancien homme fort de l’Egypte, ont rejeté les accusations de manipulations boursières lancées par le ministère public qui a précisé qu’en particulier, « il s’agit de manipulations sur des actions de la Al Watany Bank ».

Selon le ministère public, ils acquéraient les actions de la banque via des entreprises off-shore enregistrées dans des territoires étrangers. Puis les accusés ne donnaient pas les informations concernant les vrais propriétaires des actions. Ce qui constitue, selon le ministère public, une violation des règles des marchés boursiers égyptiens.