Est-il permis au musulman d’accepter ou d’offrir un cadeau à l’occasion de la Saint-Valentin ?

Répandre l'amour de l'Islam

FIRDAOUSSE

Salam cher frères et sœurs, On dit que la saint-valentin est la fête des amoureux, c’est à cette occasion que l’on exprime son amour à son ou sa conjoint(e). Les fêtes en Islam sont bien connues, donc en dehors de ces fêtes, toutes les autres fêtes qui ont d’autres origines sont interdites. Il est interdit de manifester sa joie à ces occasions, ou d’y participer de quelque manière que ce soit. Car, cela représente un dépassement des limites qu’Allah a fixées, et constitue une injustice envers soi-même. D’ailleurs, il y a 365 jouirs dans l’année, pourquoi attendre seulement le 14 février pour exprimer son amour à son ou sa conjoint(e)?

Ibn vazoumana

Alhamdoulilah que la paix et le salut soient sur notre noble Prophète Mouhammad (saw) Concernant les fêtes, l’Islam ne reconnait unanimement que deux fêtes que sont la fête de ramadan et la fête de eid el-adha (Tabaski). Les autres fêtes ne sont pas reconnues par la charia que ce soit par leurs formes ou leurs fonds, à cause de leurs sources, leurs contenus, et leurs objectifs réels ou supposés. Et concernant les cadeaux offerts à l’occasion de ces fêtes, nous affirmeront que l’Islam ne juge les actes que par les intentions qui les animent.

imam meite

Chers frères et sœurs, L’Islam valorise l’amour, l’affection, la bonne entente, le bon comportement et cela entre parents et enfants, entre frères et sœurs, entre maris et femmes … En ce jour de 14 février, soi-disant « fête des amoureux », il nous semble important d’inviter le musulman à ne pas fêter, ou participer à des fêtes d’origine païenne et de nous intéresser à la relation qui lie époux et épouse. « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent » (Sourate 30 – verset 21). L’amour, le bonheur, l’affection, la tranquillité et la bonté constituent la base sur laquelle est fondée la vie commune, plus ces sentiments sont forts, plus la vie commune est heureuse. Lors du pèlerinage d’Adieu, le Prophète (saw) a dit : « Ô hommes ! Vous avez des droits sur vos femmes et vos femmes ont des droits sur vous. Craignez Dieu dans votre comportement envers les femmes. » Il ajouta : « Je vous recommande d’être bons envers les femmes, le meilleur parmi vous est celui qui se conduit le mieux envers sa femme » (Bukhari) Chères sœurs, chers frères, les musulmans et les musulmanes, tout au long de leur vie, doivent veiller à témoigner de l’affection envers son épouse, ou son époux. L’Islam nous demande de bien nous comporter envers cet être cher, de lui adresser la parole avec amour et bienveillance, et de prendre soin de lui chaque jour que Dieu fait. Il est formellement interdit au musulman de soutenir cette fête ou ce genre de festivités prohibées, que ce soit avec repas et cadeaux : « Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! » [S 5- 02]