Etats-Unis : la Somalienne Ilhan Omar en passe de devenir la première réfugiée à siéger au Congrès

Répandre l'amour de l'islam
Vainqueur de la primaire démocrate dans le Minnesota pour l’élection au Congrès, l’ex-réfugiée d’origine somalienne, Ilhan Omar, pourrait devenir en novembre prochain la première réfugiée et deuxième femme musulmane à siéger au sein de l’une des institutions les plus puissantes des États-Unis.

Si tout se passe bien, Ilhan Omar pourrait en novembre prochain rejoindre le Congrès américain. A 36 ans, cette mère de trois enfants obtiendrait ainsi un couronnement de son combat politique qui lui a permis de remporter, mardi 14 août, la primaire du parti démocrate pour l’élection au Congrès afin de représenter le 5e district du Minnesota. Elle deviendrait alors la première femme ex-réfugiée à siéger au sein de l’une des institutions les plus puissantes des États-Unis. «En tant que première réfugiée élue au Congrès (et deuxième femme musulmane après Rashida Tlaib de l’Etat du Michigan), Ilhan apportera une perspective singulière et une nouvelle énergie dans notre capitale», indique un communiqué publié sur son site web.

Née en Somalie et arrivée aux États-Unis à l’âge de douze ans sans parler la langue du pays, après avoir séjourné pendant quatre ans dans un camp de réfugiés au Kenya, la jeune fille d’alors sera scolarisée dans le Minnesota pour ensuite exercer en tant qu’analyste politique entre autres. Forte de son engagement social au sein de diverses associations, Ilhan Omar s’est, de fil en aiguille, engagée en politique avec pour motivation de base la volonté de voir les droits des minorités mieux respectées.

Mais c’est la présidentielle de 2016 qui l’a jetée sous les projecteurs du monde entier. Alors que Donald Trump, un candidat qui n’a cessé d’afficher son aversion pour les immigrés en général et musulmans en particulier, remporte les élections, Ilhan Omar, ex-réfugiée somalienne voilée, remporte les législatives dans le Minnesota, réussissant son entrée à la Chambre des représentants de cet État du Midwest des États-Unis. Elle devient alors députée, défiant le radicalisme de Trump face aux immigrés en général et musulmans en particulier.

Depuis lors, Ilhan Omar est devenue une figure pour la lutte anti-racisme. Dans son programme politique, la députée d’origine somalienne défend plusieurs causes dont l’annulation de la dette étudiante, l’interdiction des prisons privées ou encore l’augmentation du nombre de réfugiés admis aux États-Unis.

Après l’étape de la primaire, tout se jouera désormais mi-novembre lors des élections de mi-parcours à la Chambre des représentants des États-Unis.

afrique.latribune.fr