Fièvre, courbatures, fatigue… Suivez le guide pour atténuer la durée et l’intensité des symptômes de la grippe

Répandre l'amour de l'islam

La grippe n’est pas un virus bénin : elle peut avoir des complications mortelles, principalement chez les personnes âgées ou fragilisées par une pathologie chronique. Mais dans la majorité des cas, “la grippe est traitée au domicile. Cette isolation des malades permet aussi de limiter la propagation du virus. Vous restez contagieux jusqu’à cinq jours après le début des premiers symptômes (jusqu’à sept jours chez l’enfant). Alors si vous avez de la fièvre, mal à la gorge, les membres endoloris, des courbatures, des maux de tête et êtes fatigué, voici la marche à suivre. ► Contre la fatigue, cinq jours de repos Le traitement vise avant tout à atténuer les symptômes. Pour être moins fatigué, il n’y a rien d’autre à faire que de vous reposer. “un arrêt de cinq jours est en général suffisant”, précise l’Assurance maladie. Si vous êtes branché médecine naturelle, n’hésitez pas à vous procurer de l’huile essentielle de ravintsara pour booster vos défenses immunitaires. “Versez quelques gouttes dans un bol d’eau chaude et respirez au-dessus, en fermant les yeux car les vapeurs sont agressives pour vos muqueuses. Vous pouvez aussi diluer quatre à cinq gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale et frictionner cette mixture sur votre poitrine et le long de votre colonne vertébrale. Qui dit repos ne dit pas rester cinq jours sous la couette. Lorsque vous n’êtes plus cloué au lit par la grippe, faites un tour dehors : “Avant la reprise du travail ou de la scolarité, il faut un peu sortir de chez soi, pour s’acclimater. À éviter toutefois en cas de trop grand froid, car le choc thermique peut agir défavorablement sur les défenses immunitaires déjà sollicitées pour combattre le virus. Vous risqueriez d’être plus sensible au moindre éternuement d’un passant, précise à metronews le médecin généraliste Jean-Pierre Batard. ► Contre la fièvre, du paracétamol La prescription d’antiviraux, ici contre le virus Influenza, est limitée aux personnes particulièrement fragiles (principalement les personnes âgées) afin de limiter la durée et l’intensité des symptômes, ainsi que le nombre d’hospitalisations. Pour faire tomber la fiè- vre, votre médecin vous prescrira donc du “paracétamol en première intention”, détaille le docteur Batard, ou, “en cas de contre-indication ou d’efficacité insuffisante” des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ou l’aspirine – attention, ces deux derniers ne doivent pas être mélangés entre eux. Évitez aussi de trop vous couvrir et de chauffer démesurément votre chambre : 21°C, c’est le maximum. “Votre bon sens doit l’emporter. Faites en fonction de votre confort, ou de ce qui génère le moins d’inconfort.” ► Contre la déshydratation, boissons chaudes à volonté Qui dit fièvre dit transpiration et par conséquent déshydratation. Vous devez donc boire encore plus que lorsque vous êtes en bonne santé. “N’attendez pas d’avoir soif”, conseille le généraliste. un point de repère utile : “L’état d’hydratation se mesure à la couleur des urines. Si elles sont foncées, c’est que vous n’avez pas assez bu. Elles doivent être quasiment cristallines.” Pour bien vous hydrater, privilégiez les boissons chaudes. “Évitez l’alcool sous toutes ses formes : la lé- gende du grog est tenace mais, la base quand vous êtes grippé, c’est l’eau.” Gardez-vous aussi d’épuiser votre organisme en l’excitant avec de la caféine : il a besoin de toutes ses ressources pour lutter contre la maladie. Préférez donc des tisanes, de l’eau chaude citronnée ou de la soupe, ce qui vous permettra aussi de vous alimenter malgré votre perte d’appétit. “Les gens mangent moins quand ils sont grippés, il faut compenser leur déficit en calories.” Attention : “Ne gardez pas plus de quelques heures un bouillon de légumes au ré- frigérateur, sinon ça devient un bouillon de culture.” Pour que votre chambre ne se transforme pas non plus en paradis des microbes, pensez à aérer la pièce tous les jours. Source.Net