Football – Mondial 2022 : le Qatar éclaboussé par de nouveaux soupçons de corruption

Répandre l'amour de l'islam

Selon le quotidien britannique « Sunday Times », Doha aurait promis de verser plusieurs centaines de millions de dollars à la Fifa.

Un énième scandale éclabousse la procédure d’attribution de l’organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Le Sunday Times a en effet révélé dimanche l’existence d’un contrat secret passé entre la Fifa et la chaîne de télévision Al Jazeera, propriété de Doha, trois semaines avant le vote. Ce contrat, conclu à l’approche de la fin de la campagne des candidatures selon des documents diffusés par le journal britannique, prévoyait notamment le versement de 100 millions de dollars (environ 75 millions d’euros au cours de l’époque) sur un compte de la Fifa en cas de désignation du Qatar comme hôte du Mondial 2022.

En décembre 2010, l’émirat gazier avait remporté, contre toute attente, l’attribution de la Coupe du monde 2022 à la barbe des États-Unis, de la Corée du Sud et du Japon, également candidats. Toujours d’après le Sunday Times, 480 millions de dollars auraient encore été versés par le Qatar à l’organisation dirigeante du football mondial trois ans plus tard dans le cadre d’un deuxième contrat de droits télévisés. Al Jazeera était alors la propriété de l’émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, lui-même instigateur de la candidature qatarienne à l’organisation de la Coupe du monde.

 

« Violation manifeste des règles »

Le président de la Commission sur le numérique, la culture et les médias (DCMSC) de la Chambre des communes britannique, Damian Collins, a appelé dimanche à geler les versements d’Al Jazeera et à lancer une enquête sur ce contrat qui « semble constituer une violation manifeste des règles ».

Dans un courriel adressé vendredi au Sunday Times en réponse à ses questions, la Fifa a déclaré que « les allégations liées à l’attribution de la Coupe du monde de la Fifa 2022 ont déjà été commentées de manière approfondie par la Fifa qui, en juin 2017, a publié intégralement le rapport Garcia sur Fifa.com ». « Par ailleurs, veuillez noter que la Fifa a déposé une plainte auprès du procureur général de Suisse et que la procédure est toujours en cours. La Fifa coopère et continuera de coopérer avec les autorités », assure l’instance dirigeante du football mondial.

Lepoint.fr

Laisser un commentaire