Je veux sevrer mon fils de 1 an

Répandre l'amour de l'islam

analyser tous les contours avant de vous décider
Sevrez votre enfant est fait pour vous aider . Il fera surement ses nuits pleines et vous aurez ainsi l’occasion d’avoir un équilibre dans le repos et être au point au travail. Mais, d’un autre côté, c’est votre enfant qui risque de prendre les pots cassés, surtout qu’il n’a accès au sein qu’à votre descente du travail. Bien entendu, il se ravitaille pour combler le manque de la journée. Je ne dis pas que sevrer votre enfant aura des consé- quences graves sur sa santé, mais je suis sûre par contre que l’allaitement est

plus que nourrir son enfant.

allaiter, plus que donner nourrir, tisse les liens
La bonne mise en place du lien entre la mère et l’enfant est l’essence même du bon développement psychologique de l’enfant. La rupture de lien ou un lien entaché est souvent la cause principale de certaines maladies psychiques. Bon, je ne vais pas faire mon cours de psy- chologie clinique ici, juste vous dire qu’au delà de donner le lait à votre en- fant, l’allaitement est un moment cru- cial pour vous lier davantage à votre enfant. Il y’a ce contact de corps à corps qui se fait, cette chaleur qui est échan- gée entre vous, les visages sont à proxi- mité. Et les premiers mois l’enfant a le regard figé sur le visage de sa mère et

s’il le peut, il fait un sourire à sa géni- trice dès que les regards se croisent. C’est par ce contact qu’il apprend à re- connaître sa mère et plus tard à combler ce vide de la journée qu’il ressent en votre absence. Les mamans limitent l’allaitement à nourrir son enfant, mais voyez ce moment au-delà d’une simple tétée, c’est un moment privilégié d’amour, de communication, d’échanges entre maman et son enfant. Ce moment est magique vu sous un autre angle.

Chère maman, je termine en vous disant qu’être mère est souvent synonyme de s’oublier soi-même pour le bien-être de son enfant. Mais dans tous les cas, tant votre décision doit être pour vous, tant, elle doit tenir compte de votre enfant. Au risque de m’ériger en guide reli- gieux, contactez-en un pour mieux vous situer. Et sachez qu’outre donner le sein à votre enfant, réservez des moments spéciaux pour tisser des liens plus forts entre votre enfant et vous, compte tenu de votre absence dans la journée. Lavez-le souvent, donnez-lui à manger, jouer avec lui, faites des sorties sans tenir compte de son âge, les rares mo- ments que vous êtes avec lui.

Alors, je suis certaine que quelle que soit la décision que vous allez prendre, vous le ferez après
mille et une analyse.