La femme doit-elle laisser son époux seul subvenir à toutes les charges familiales ?

Répandre l'amour de l'islam

Imram Osseni

Allah a révélé : (Les hommes ont l’autorité sur les femmes, pour la prépondérance qu’Allah confère les uns sur les autres, et pour les dépenses provenant de leur argent. Les vertueuses, résignées, protectrices en leur absence de ce qu’Allah a pré- servé. Celles dont vous craignez la rébellion, faites leur la morale, isolez-les de vos couches, et frappez-les (le cas échéant), si celles-ci se plient, alors vous devez les laisser). [Les femmes ; 34]. Ce verset démontre un certain nombre de choses : notamment, Allah a décrété en faveur de l’homme, la tutelle du couple ; autrement dit, l’autorité des hommes sur les femmes. Ensuite, Il en informa la cause qui n’est autre que la prépondérance de l’un par rapport à l’autre ; j’ai exposé ci-dessus les différents points de vue de cette prééminence. Il existe cependant une autre raison dans le domaine des dépenses, étant donné que les charges financières du foyer reviennent à l’homme, tout comme la dot du mariage est à ses frais. Ces dépenses ne peuvent matériellement être supportées par la conjointe, surtout à notre époque où ayant pris des formes variées, elles sont devenues un poids très lourd pour l’homme ; palaces, immobiliers composés de tapis, canapés, climatiseurs, télé- phones, toutes les nécessités féminines qui n’ont pas de limites chez beaucoup d’entre elles.

Malik Sangaré

En principe ce n’est pas une obligation sur la femme de s’occuper des charges financières de la famille. C’est du devoir et de la responsabilité de l’homme selon l’Islam. Cependant, si elle a les moyens de prendre certaines charges en compte et veut bien le faire, elle peut le faire. Elle peut proposer sagement d’aider son mari sans que les commères du voisinage ne soient informées ou même le faire volontairement sans informer son mari. En le faisant, elle démontre au mari son soutien, sa solidarité et cela est aussi l’un des irréfutables facteurs qui pourrait encore plus lui donner de la valeur vis-à-vis de son mari et cela consolide aussi davantage leur union mais à condition qu’elle ait les moyens de le faire sans se plaindre après.

Traore Fatia De Mansour

Contribuer aux charges de la famille n’est pas une obligation pour la femme. C’est un libre choix des deux partenaires. Elle peut décider de le faire et le mari peut accepter comme refuser. C’est juste une prise de conscience et j’approuve la bravoure de toutes celles qui le font. Qu’Allah leur accorde Sa récompense à toutes et accroit le succès des hommes reconnaissants vis-à-vis de ces dernières.

Laisser un commentaire