La pudeur en Islam

Répandre l'amour de l'Islam

Louange à Dieu qui a rendu la pudeur parmi la plus grande qualité.
Les gens se font la concurrence dans les qualités, certains dans l’aumône (saddaqa), d’autres dans la douceur (hilm), d’autres dans le courage ou d’autres dans la confiance des dépôts et des secrets confiés. Ce sont toutes des qualités qu’Allah aime, c’est pourquoi l’islam a encré ces qualités dans la foi et la qualité la plus proche de la foi c’est la pudeur.

Le prophète (saw) a dit : « toute religion à sa moralité et la moralité de l’islam c’est la pudeur » , et la pudeur fut la qualité du saint prophète.

L’islam nous invite à la pudeur dans plusieurs textes et de manières différentes, le prophète a dit : « La foi est composée d’environ soixante ou soixante-dix branches; la meilleure d’entre elles est le fait de dire : lâ ilâha ilallah (il n’y a de dieu qu’Allah) et le niveau le plus simple de ces branches est le fait d’écarter du chemin tout ce qui pourrait nuire à autrui. Certainement, la pudeur fait partie de la foi. » Il est à noter que les savants musulmans définissent la pudeur comme suit: « Le sentiment qui vous incite à vous garder de faire le mal sans mettre en cause le droit d’Allah, Maître de la vérité. » Le prophète nous parle de la pudeur car elle mène à toutes les autres branches de la foi. Certains sages disaient que la pudeur est au visage ce que l’eau est aux cultures, l’absence de celle-ci engendre sècheresse et perte de bénéfice, c’est alors le même effet pour l’âme.

Celui qui prend comme habit la pudeur, les gens ne verront pas ses défauts.

Omar disait que celui qui a peu de pudeur, aura peu de prudence dans la distinction du licite et l’illicite et celui qui a peu de prudence alors, son cœur est mort. La pudeur est le chemin qui te mène vers Allah et est la cause de la réussite et de la multiplication des bonnes actions.

Le Prophète (saw) a aussi empêché aux musulmans de tenir un langage grossier et vulgaire, un langage qui serait justement contraire à la pudeur. Le Prophète (saw) lui- même, lorsqu’il parlait à ses compagnons de sujets assez sensibles, employait toujours un langage plein de finesse et faisait appel à des métaphores, à des images, manifestant de la sorte sa pudeur jusque dans ses propos. On pourrait trouver encore beaucoup de Hadiths qui montrent l’importance que le Prophète (saw) accordait à cette qualité essentielle. Il disait en ce sens: “La pudeur n’amène que le bien.” Dans d’autres Hadiths, il a aussi fait allusion aux maux qui apparaissent dans une société où cette qualité tend à disparaître. C’est pourquoi il est triste de constater que de nos jours, elle se fait de plus en plus rare.

La pudeur s’inscrit dans un mode de vie à part entière. Qui plus est être pudique revient à respecter son être et n’engendre que du bien comme le Prophète (saw) l’affirmait : « La pudeur, dans tous ses aspects, est un bien » (Muslim). En revanche, il ne faut surtout pas confondre pudeur et fausse pudeur. Il s’agit nullement de se renfermer sur soi-même, de faire preuve de faiblesse ou de timidité. Bien au contraire, la vraie pudeur se conjugue parfaitement avec l’affirmation de sa

personnalité et le fait d’assumer ses actes. A ce propos, la mère des croyants, Aicha, disait : «Quelles excellentes femmes que les femmes des Ansars, la pudeur ne les empêchait pas de comprendre leur religion » (Muslim).

D’autre part, le prophète a dit aussi soulignant ainsi le caractère indissociable entre la foi et la pudeur : « La pudeur et la foi vont de pair, lorsque l’une des deux disparaît l’autre disparaît également » (Bukhari). Autrement dit, la pudeur fait partie de la foi donc plus l’Homme fortifie sa pudeur et plus sa foi augmente. La réciproque s’applique également : plus sa foi augmente et plus Il accroît sa pudeur. En récompense, Allah dit : « Craignez Allah, alors Il vous enseignera » s.2 v.282. En acquérant la pudeur, le croyant s’octroie les plus nobles qualités de la foi. Ceci n’est pas négligeable car rappelons que la foi est l’essence de la vie du croyant et surtout que sa vie dans l’au- delà en dépend. D’ailleurs, cette parole prophétique en témoigne : « La pudeur est un signe de la foi. Or, la foi mène au paradis. Tandis que l’obscénité est un tort et le tort causé à autrui mène à l’enfer ».

Le prophète (saw) a dit : « Allah est pudique et Il aime les pudiques » et il est rapporté qu’un homme demanda conseil au prophète qui lui répondit : « craint Allah et soit pudique comme tu l’es face à un homme pieux de ta tribu ». Un pieux a dit, Allah a des adorateurs qui ont délaissé les péchés par pudeur après les délaissés.

D’après Abdullah Ibn Mas’ud le prophète (saw) a dit : « «Vous devez éprouver la vrai pudeur envers Allah ». Nous avons dit : « Ô Messager d’Allah nous éprouvons de la pudeur et la louange est à Allah. » Le Prophète (saw) dit: « Ce n’est pas cela, éprouver la vrai pudeur vis-à-vis d’Allah est de préserver la tête et ce qui se trouve dessus, le ventre et ce qui se trouve autour, de se rappeler la mort et la décomposition et celui qui veut l’au-delà délaisse la beauté de la vie d’ici-bas. Celui qui fait cela aura éprouvé la vrai pudeur vis-à-vis d’Allah. » (Tirmidhi)

Nous avons un exemple de pudeur lorsque l’une des deux femmes vint à moise, d’une démarche timide, et lui dit: “Mon père t’appelle pour te récompenser pour avoir abreuvé pour nous”. Et quand il fut venu auprès de lui et qu’il lui eut raconté son histoire, il dit: “N’aie aucune crainte: tu as échappé aux gens injustes.” (Coran, 28: 25). Celui qui est pudique Allah lui permet de baisser les yeux, il préserve ses parties, préserve sa langue, purifie sont cœur et ces qualités augmentent.

La pudeur c’est elle qui réanime toutes les branches de la foi.

Allah est le plus savant.

Imam Meité Al Imam