L’achat de faux “j’aime” sur Facebook déclaré “haram” par le Grand mufti d’Egypte

Répandre l'amour de l'islam

Depuis qu’il s’est opposé à la crypto-monnaie à travers une fatwa la déclarant “illégale et inacceptable”, Shawki Allam, le Grand Mufti d’Egypte, ne cesse de faire parler de lui.

En effet, il a récemment émis un nouvel avis juridique contre le fait d’acheter ou de vendre des faux “j’aime” sur Facebook, affirmant qu’une telle action était rigoureusement “prohibée” en islam, car c’est une forme de “fraude et de tromperie”.

Un peu plus tôt dans la semaine, c’est sur sa page Facebook officielle que la plus Haute Autorité religieuse du pays des pharaons s’est prononcée contre cet acte blâmable, considéré comme “religieusement interdit”.

C’est en s’appuyant sur l’une des citations du Prophète Muhammad (saws) – “Celui qui trompe n’est pas de nous” – que Shawki Allam a étayé son propos et justifié sa fatwa.

Il explique ainsi que l’achat de faux “likes” est une tromperie caractérisée qui abuse de la crédulité des internautes, leur laissant penser que certains messages ou pages Facebook sont plus populaires qu’ils ne le sont en réalité.

Néanmoins, il pourrait consentir à une telle opération, si et seulement si le mastodonte des réseaux sociaux s’engageait à ne plus accorder de pages aux faux utilisateurs.

OUMMA.COM