L’avis du consultant réligieux

Répandre l'amour de l'islam

MoUaLiMate Kone aWa

Pour répondre à cette question, une femme en état de menstrues peut faire tous les actes du hadj excepté le tawaf al ifada (tawaf du défer- lement) car celui-ci est un pilier essentiel du hadj. La femme ne peut donc le faire qu’en état de pureté.

Pendant son état de menstruation, Rassoul (saw) dit à Aïcha -raa- : « fais tout ce que fait le pèlerin sauf le tour de la maison sacré à moins que tu ne sois en état d’impureté ». (Boukhari 1650).

Pour ce faire, les savants, surtout Ibn Baz, ne trouvent pas d’inconvé- nients que la femme utilise des produits afin de retarder les menstrues d’effectuer ce tawaf. Ces propos viennent faciliter la tâche aux femmes et ne permet pas de s’isoler du groupe. Toutefois la femme doit aussi toujours s’attendre à des perturbations (menstrues).

En ce qui concerne tawaf al wada’a (tawaf d’adieu), les savants ont trouvé un soulagement pour la femme si elle est coincée. Selon Ibn Abbas, Rassoul (saw) a recommandé aux gens de faire le tawaf d’adieu pour leur dernier moment avec la maison sacrée exceptées les femmes en période de menstrues. Elle peut utiliser des produits pour pouvoir le faire, ou si elle ne peut le faire, dans ce cas pas de tawaf d’adieu.

(Boukhari 1755, Mouslim 1328).