Le gouvernement allemand critiqué pour avoir servi du porc lors d’une Conférence sur l’islam

Répandre l'amour de l'islam

Organiser un colloque de haut vol sur l’islam, sous l’égide du gouvernement allemand, en affichant du porc au menu, il y avait de quoi faire rire jaune dans les chaumières et grincer des dents dans la salle de conférence…

C’est peu dire que la fameuse blutwurst, le boudin noir à base de porc et de bacon, est restée sur l’estomac des personnalités musulmanes qui assistaient à ce grand événement, d’autant plus qu’il était placé sous la présidence du ministre de l’Intérieur Horst Seehofer, ce pourfendeur de l’islam connu pour marteler que « l’islam n’a pas sa place en Allemagne ». Une présidence d’honneur déjà en soi particulièrement difficile à digérer…

De là à semer le doute dans les esprits sur la nature intentionnelle de ce qui a été unanimement  ressenti comme une offense, il n’y avait qu’un pas. Car, tout de même, ce porc ne s’est pas invité tout seul dans les assiettes, lors de la très solennelle « Conférence allemande sur l’islam », se sont émus plusieurs Allemands de confession musulmane sur des réseaux sociaux en pleine effervescence !

« Quel signal le ministre de l’Intérieur Seehofer veut-il envoyer ? Il faut un peu de respect pour les musulmans, qui ne mangent pas de porc », a fustigé le journaliste Tuncay Özdamar sur Twitter, tandis qu’un internaute s’indignait : « Les autorités allemandes auraient-elles commis la même regrettable erreur au cours d’une conférence dédiée au judaïsme ? ».

Bien que se défendant de toute malveillance délibérée, le gouvernement allemand, représenté par Horst Seehofer, le président de l’Union sociale chrétienne de Bavière farouchement anti-islam, a éprouvé quelque peine à expliquer la présence pour le moins indigeste du porc à table…

oumma.com