Le gouvernement américain débloquera 900 millions $ pour financer des projets en Afrique, en Asie et en Amérique latine

Répandre l'amour de l'islam

(Agence Ecofin) – Lors de la tenue de son dernier conseil d’administration pour l’année, l’Overseas Private Investment Corporation (Opic), l’agence américaine qui finance des investissements de ses ressortissants dans les pays émergents, a approuvé une facilité de 895 millions $ destinée à financer des projets de développement dans trois continents à savoir l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine.

Ces ressources serviront principalement à renforcer quatre projets lancés durant l’année 2018 par l’Opic. Il s’agit de l’initiative Connect Africa mise sur pied en juillet dernier et visant à financer des firmes américaines qui investissent dans les secteurs des transports et de la logistique, des technologies de l’information et des chaînes de valeur en Afrique.

Un autre projet que l’agence américaine financera est le 2X Women. C’est une initiative lancée en mars dernier et qui consiste à financer des entreprises et des projets mis sur pied et dirigés par des femmes. A côté de ces deux initiatives, l’Opic investira aussi au sein de l’initiative Northern Triangle et l’initiative Indo-Pacific.

En dehors des projets, l’institution américaine utilisera une partie de ces 895 millions $ pour soutenir des institutions financières dans les trois continents. De sources médiatiques, l’Opic aurait déjà approuvé un financement de 200 millions $ en faveur du groupe bancaire nigérian Union Bank. Cette ressource devrait permettre à cette banque du Nigerian Stock Exchange de renforcer ses prêts en faveur des PMEs et de moderniser ses infrastructures.

Chamberline Moko