Les actes de piété du mois de Rajab

Répandre l'amour de l'islam

Les actes cultuels à accomplir pendant des jours précis du mois La Nuit de Ragha’ib : C’est la première nuit de Vendredi du mois Sacré de Rajab (jeudi soir) : Il est très recommandé d’accomplir la veille du premier vendredi (jeudi soir) du mois de Rajab, entre la prière du Maghrib et du Icha de 12 rakaah de prière de deux rakaah. Cette prière spéciale de la nuit de Ragha’ib est particulièrement recommandée pour supporter la désolation de la tombe. En effet, on rapporte du Prophète (saw) que celui qui accomplit cette prière Allah lui pardonne beaucoup de péchés, lui enverra le thawab (récompense ou mérite spirituel) de cette prière la première nuit qu’il passera dans la tombe sous forme d’un visage souriant ayant la langue déliée. Il lui dira : “Je t’apporte une bonne nouvelle : tu es sauvé de toute épreuve difficile”. Le mort lui demandera : “mais qui es-tu ? Je n’ai jamais vu un visage plus beau que toi, ni une parole plus douce que la tienne, ni un parfum meilleur que le tien”. Le visage répondra : “Je suis le thawab (la récompense spirituelle) de la Salât que tu as accomplie en telle nuit, dans telle ville, en tel mois, en telle année. Je suis venu donc cette nuit pour te faire jouir du droit que tu as acquis grâce à ta Salât, agrémenter ta solitude et enlever ton sentiment de désolation. Et lorsqu’on soufflera dans la Trompe, je constituerai au-dessus de ta tête, le Jour de la Résurrection. Sois heureux donc, car tu ne seras jamais privé de bien” Le mode d’accomplissement de cette Salât : On fait le jeûne le premier jeudi du mois de Rajab, et entre la prière de maghrib et d’Icha, on accomplit 12 rakaah de prière par groupes de deux rakaah se terminant par le Salam (ou disons six prières similaires de deux rakaats).

Dans chaque rakaah on récite une fois la sourate fatiha, 3 fois la sourate alQadr (chapt. 97) et 12 fois la sourate al-Ikhlaç. A la fin de la 12ème rakaah (la fin de la Salat) on récite 70 fois “Allâhumma çalli ala Mouhammadin al-Nabiyy-il-umiyy-i wa alihi” (Ô mon Dieu, prie sur Mouhammad, le Prophète analphabète et sur les membres de sa Famille). Puis on se prosterne et on récite (en prosternation) 70 fois “Soubbouhoun Qouddousoun, Rabb-oul-Mala’ikati wa-r-rouhi” (Il est glorifié et sanctifié, Seigneur des Anges et de l’Esprit). Puis se rassoit et récite 70 fois “Rabbi-gh-fir warham wa tajawaz amma ta lam-u Innaka Anta-l-Aliyy-oul-A‘dham-u” (Ô Seigneur ! Pardonne et accorde Ta Miséricorde, et ne tiens pas rigueur de ce que Tu sais, car Tu es certes le Très-Haut, l’Immense. On se prosterne de nouveau et on récite encore 70 fois “Soubbouhoun Qouddousoun, Rabb-oul-Mala’ikati wa-r-rouhi” (Il est glorifié et sanctifié, Seigneur des Anges et de l’Esprit). Après quoi, on demande à Allah d’exaucer tous les vœux qu’on formule sur le moment.

Laisser un commentaire