Les autorités saoudiennes ferment le compte Twitter de l’imam Sheikh Saud Al-Shuraim

Répandre l'amour de l'Islam

Le compte twitter de Sheikh Saud Al-Shuraim a été fermé par les autorités saoudiennes vendredi 6 avril rapporte AlKhaleejonline.com. Depuis les changements opérés par le prince héritier Mohamme Bin Salman, il est de mauvais ton de critiquer le pouvoir en place.

L’imam de la Grande Mosquées de la Mecque avait posté sur Twitter des commentaires ayant trait aux questions politiques et sociales dans le Royaume qui vit un bouleversement sans précédent.

Sheikh Saud Al-Shuraim est connu pour ses positions mesurées et il est un exemple de droiture, pourtant ses critiques sur ce qu’il déclare être des violations des enseignements islamiques ne semblent pas du goût du prince héritier qui s’est empressé de censurer cet éminent religieux écouté et apprécié de tous.

Il faut certes un certain courage pour remettre en question cette révolution des habitudes et des coutumes d’un Royaume plutôt conservateur qui appliquait jusqu’à peu un droit basé sur la Charia, la loi islamique issue du Coran et des traditions de la Sunna.

Sheikh Saud Al-Shuraim est né à Riyad en 1964, il occupe plusieurs postes universitaires supérieurs, y compris celui de doyen et professeur spécialiste à l’Université Umm Al-Qura à Makkah.

Sa réputation d’homme vertueux est appréciée au-delà des frontières du Royaume saoudien.

Sheikh Saud Al-Shuraim a appris la récitation du coran sous l’égide de grands enseignants comme : Abderrahmane El Berrak, Okail Ben Abdallah, Abdallah Al Jabrayn, Abdelaziz Errajhi, Cheikh Abdelaziz Ibn Baz, Fahd Al Houmain, Saleh Ibn Fawzane…

Il a été nommé imam de la Sainte Mosquée par le roi d’Arabie saoudite en 1992, il est aussi juge à la Haute Cour Saoudienne depuis 1993 et enseignant dans la grande mosquée en plus de son obtention du doctorat de l’université “Oum Al Qura” en 1996.

Il est aussi l’auteur de plusieurs œuvres islamiques comme : Al Mehdi al Mountadar dans Sunnah et Al Jamaâa, les principes de Al Fiqh : « questions et réponses, procédés pour l’approbation de la descente, les dignités des prophètes »…

ajib.fr

Laisser un commentaire