Les vêtements de la femme en Islam

Répandre l'amour de l'Islam

Ceux qui laissent paraitre la nudité : le musulman doit en effet couvrir sa nudité avec les habits comme Allah a dit :{Nous vous avons apporté un vêtement pour ca- cher les parties de votre nudité} [S 7 V 26].

L’Islam a défini les limites de la nudité qui doit être couverte chez la femme. La nu- dité (à couvrir) chez la femme en présence d’hommes étrangers, c’est tout son corps à l’exception du visage et des mains.

Il n’est pas permis de se couvrir avec un habit serré qui moule le corps de façon à dessiner la forme des membres ou avec un habit diaphane (ou transparent) qui laisse entrevoir ou apparaitre la peau en dessous. C’est la raison pour laquelle Allah a menacé ceux qui portent des vêtements qui laissent leur nudité transparaitre. En effet, le Prophète (saw) a dit :

«Il y a deux types d’habitants de l’enfer… », et il mentionna «…des femmes à la fois vêtues et dévêtues…»
Ceux qui induisent une ressemblance entre les deux sexes : c’est-à-dire que les hommes ressemblent aux femmes en portant les habits spécifiques aux femmes et inversement, les femmes ressemblent aux hommes (dans leur habillement). Ceci est interdit et fait partie des grands péchés. Entre dans ce cas, le fait de ressembler à l’autre sexe dans la manière de parler, de marcher ou de se mouvoir (dans la démarche et la gestuelle). Le Messager d’Allah (saw) a maudit l’homme qui s’habille comme la femme et la femme qui s’habille comme l’homme (Abou Daoud). Il a aussi maudit les hommes qui font en sorte de ressembler aux femmes et les femmes qui font en sorte de ressembler aux hommes (Al-Boukhari). La

malédiction signifie être déchu et re- poussé loin de la miséricorde d’Allah. L’Islam veut donc que l’homme ait un ca- ractère et une apparence caractéristiques (de sa masculinité) et de même pour la femme [qu’elle ait des caractéristiques propres à sa féminité]. C’est ce que re- quièrent la saine nature et le bon sens. N’est pas considéré comme de l’imitation (ou de la ressemblance intentionnelle) le fait que le musulman porte les habits ré- pandus dans son pays, même si la majo- rité des non musulmans le porte car le Prophète (saw) s’habillait comme s’habil- laient les païens mecquois, à l’exception de ce qui est interdit.

Ceux qui sont indissociables de l’orgueil et de la superbe. Le Prophète (saw) a dit : «N’entre pas au paradis celui qui a dans son cœur fût-ce le poids d’une poussière d’orgueil» (Muslim).

Imam Meité Al Imam

 

Laisser un commentaire