«L’insémination artificielle est-elle permise en Islam ?»

Répandre l'amour de l'islam

MOHAMMAD IBrAHIM KEITA

Oui, parce qu’en cas de problème conjugal on peut y remédier avec cette technique, puisque quand on est malade on prend des médicaments donc on peut considérer comme un remède.

ADJArATOu KONé

Oui c’est permis en islam et le sperme doit appartenir au mari.

AL IMAM MéITé

Avoir des enfants est un des buts du mariage, la voie normale pour réaliser ce but est d’avoir une relation sexuelle entre les deux époux : « … Désormais, ayez rapport avec vos femmes et recherchez ce que Dieu vous a prescrit. » La Vache – Al-Baqara (V 2 V 187) « Elle [Marie] dit : ”Comment aurais-je un garçon ? Aucun mortel ne m’a jamais touchée et je ne suis pas une dissolue”. » (S 19 V 20) L’infertilité est l’incapacité d’un couple à obtenir une grossesse après environ une année de rapports sexuels réguliers non protégés, ou l’incapacité d’une femme à mener une grossesse jusqu’à terme. On parle aussi de stérilité. Le Coran a parlé de l’infertilité : « … Ou bien Il [Dieu] donne des mâles et des femelles, et rend stérile qui Il veut. Certes, Il est Omniscient, Tout-Puissant. » (S 42 V 50) On peut dire que l’infertilité est une partie de la philosophie de la vie qui se base sur les épreuves. « Celui qui a créé la mort et la vie pour vous éprouver [et voir] qui de vous agit le mieux, et qui est l’Omnipotent, le Pardonneur. » (S 67 V 2) Le musulman ne doit pas être en état de faiblesse devant ces preuves, mais plutôt il doit lutter pour se débarrasser des difficultés de la vie. L’insémination artificielle est considérée comme un moyen pour résoudre le problème de l’infertilité. L’insémination artificielle est une technique de reproduction assistée consistant à placer du sperme dans l’utérus sans qu’il y ait de rapport sexuel. Normalement, les femmes produisent à chaque cycle un ovocyte mature dans les ovaires, qui est libéré dans les trompes. Après un rapport sexuel, les spermatozoïdes passent du vagin vers l’utérus à travers le col puis remontent dans les trompes et c’est à ce niveau que se produit la fécondation de l’ovocyte par les spermatozoïdes. L’insé- mination facilite cette rencontre en déposant des spermatozoïdes à l’intérieur des voies génitales féminines. Elle requiert que l’une des trompes soit, chez la femme, encore perméable. L’insémination doit se faire avec le sperme, frais ou congelé, du conjoint. Sous cette condition l’insémination artificielle est permise. Les principales indications de l’insémination artificielle avec sperme du conjoint (IAC) sont représentées : Chez la femme par des échecs répétés de la stimulation de l’ovulation en cas de difficulté à ovuler ou par des anomalies du col de l’utérus ou de la glaire cervicale qui entravent le passage des spermatozoïdes. Chez l’homme par une diminution de la qualité du sperme ou des problèmes d’éjaculation ou d’érection.