‘’Nos objectifs sont d’une part de pouvoir réunir les frères convertis’’

Répandre l'amour de l'islam

Dans le cadre de notre enquête sur le parcours des convertis, Islam Info a fait un entretien avec le président de l’ONG Mouvement Islamique des Convertis pour la Fraternité et l’Amour en Côte d’Ivoire (MIFACOCI) section de Yamoussokro, Yao Kouassi Blaise alias Fousséni.

Depuis quand êtes-vous devenu musulman et pourquoi?

Je suis devenu musulman depuis septembre 1990. J’étais animiste auparavant, mon papa et ma mère sont des féticheurs. J’ai fait trois fois un rêve et lorsque je l’ai raconté à un frère musulman, il m’a dit que c’était un signe de l’amour de Dieu pour moi. A la suite je me suis converti.

Vous êtes le Président de l’ONG MIFACOCI, dites-nous quels sont vos objectifs ?

Je suis à la tête de l’ONG MIFACOCI qui veut dire Mouvement Islamique des Convertis pour la Fraternité et l’Amour en Côte d’Ivoire. Nos objectifs sont d’une part de pouvoir réunir les frères convertis, leur permettre de comprendre l’Islam et d’autre part faire la promotion de notre religion afin qu’elle aille au-delà de nos contrées. Aujourd’hui nos parents ne sont pas musulmans, quelles sont les stratégies qu’on peut utiliser pour aller vers eux, pour leur parler de la religion, afin qu’ils la comprennent et l’acceptent. On doit faire notre effort et trouver les moyens pour aller vers nos parents pour leur parler de la religion, pour leur faire la Dawa. Et c’est ce que les chrétiens font, ils vont dans tous les hameaux, dans les petits campements, ils y vont pour leur parler de Jésus, du christianisme. Mais nous, on fait quoi, on construit plein de mosquées dans les villes, on organise les prêches, mais les gens ne changent pas. Les gens sont dans les campements et ont besoin de religion mais nous n’avons pas les moyens pour aller vers eux.

En tant qu’ONG qui entend aider les convertis, quel est votre appel à l’endroit de la communauté ?

On attend de la communauté de l’aide financière, matérielle, parce que nous voulons aller dans certains villages où il n’y a pas d’électricité, on a besoin de mégaphone. Nous notre combat c’est de conquérir la Côte d’Ivoire, et même l’extérieur. Aujourd’hui, si nous avons les moyens et qu’on va partout dans le pays, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest et le centre, et que tout le monde devient musulman c’est nous qui gagnons. Je remercie tous les musulmans, car l’Islam c’est la réalité et on ne doit pas s’amuser avec. Je demande à tous les frères et sœurs musulmans de s’accrocher à l’Islam. Nous qui pratiquons la religion, soyons francs, sincères, aimons-nous les uns les autres pour que l’Islam avance.

 

SIRA