N’oublions jamais les 8 000 victimes musulmanes de la ville martyre de Srebrenica

Répandre l'amour de l'Islam

A l’heure de la commémoration solennelle du 23ème anniversaire de l’épuration ethnique commise à nos portes, du 7 au 16 juillet 1995, contre 8 000 musulmans bosniaques, la ville martyre de Srebrenica se rappelle à nos mémoires qui restent hantées par l’empreinte effroyable de la barbarie humaine.

Souvenons-nous de la ville martyre de Srebrenica, de son long cortège de familles musulmanes terrorisées et démembrées, et de ses 8 000 victimes masculines, jeunes et moins jeunes, arrachées brutalement à leurs proches pour être emprisonnées et torturées – maris, pères, fils, neveux, cousins, oncles, grands-pères… – puis menées à la mort, avant d’être froidement exécutées et jetées ou ensevelies dans des charniers.

Souvenons-nous de Srebrenica, à travers la vidéo (voir ci-dessous) qui retrace l’horreur d’un massacre de masse perpétré méthodiquement par les bouchers serbes dont les plus tristement célèbres furent Ratko Mladic et Radovan Karadzic, et nous fait  pénétrer dans l’enceinte du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), où certains témoignages déchirants sont accablants pour la communauté internationale.

Le TPIY a été institué le 25 mai 1993 par la résolution 827 du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations unies, afin de poursuivre et de juger les personnes s’étant rendues coupables de violations graves du droit international humanitaire sur le territoire de l’ex-Yougoslavie, à compter du 1er janvier 1991.

Un tribunal dont les juges n’ont pas craint de qualifier les crimes planifiés contre les musulmans bosniaques par la seule désignation appropriée à leur monstruosité : un génocide.

OUMMA.COM

Laisser un commentaire