Pour un équilibre psychologique bénéfique

Répandre l'amour de l'islam

Pour ce faire, le prophète Mouhammad (paix et bénédiction sur lui) recommande 5 pratiques qui nous aideront à toujours maintenir un équilibre psychologique interne. La première pratique est la capacité à garder son calme. A savoir, la maîtrise de ses émotions. À ce propos, Abou Haourayra (ra) rapporte être allé voir le prophète Mouhamad (pbsl) en l’exhortant à lui faire une recommandation capitale pour la vie. Celui-ci lui dit : « Ne te mets pas en colère. » La seconde pratique est le fait de toujours se donner le temps de réfléchir avant d’agir.

Ce qui ramène encore à la question de la maîtrise de soi. En effet, le bien-aimé d’Allah (pbsl) affirme dans un hadith authentifié par Al-Albani : « la réflexion avant d’agir vient d’Allah, alors que la précipitation vient du diable. » En clair, celui qui a l’habitude de prendre du recul face aux évènements est en grande partie sûr de se construire un équilibre interne et de prendre des décisions bien mûries dont les conséquences sont bien anticipées. La troisième pratique ramène à une autre réserve. Celle de ne pas se mêler des affaires qui ne nous concernent pas. Dans un hadith authentifié par Al- Albani, l’envoyé d’Allah (pbsl) affirme : « Fait partie du bel islam d’une personne que de délaisser ce qui ne la regarde pas. » En clair, pour garantir un équilibre psychologique, on doit éviter de fouiner le nez dans la vie d’autrui.

Ce qu’en Côte d’Ivoire, le qu’en-dira-t-on on qualifie d’affairage. En agissant ainsi, on est sûr de s’attirer moins d’ennuis et donc, moins de perturbations internes. La quatrième pratique est une contre-valeur de la dynamique du monde actuel. A savoir, le fait d’être satisfait de ce que l’on possède. Aussi, modeste peut-il paraitre. En effet, le bien-aimé d’Allah (pbsl) affirme dans un hadith rapporté par Mouslim et Boukhari : « regardez celui qui est au-dessous de vous, et ne regardez pas celui qui est au-dessus de vous : cela est préférable afin que vous ne dédaigniez pas les bienfaits d’Allah envers vous. » Car, il faut être toujours reconnaissant pour ce qu’Allah nous a fait comme grâce. Allah ne dit-il pas au verset 7 de la sourate 14 (Ibrahim) : « Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai Mes bienfaits pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible. » La cinquième pratique est relative à la culture de persévérance. Ainsi, le prophète Mouhammad (pbsl) nous dit : « celui qui persévère, Allah lui donne la patience. Et aucun homme n’a reçu de meilleur et de plus large don que la patience. » En vérité, tout s’acquiert dans la durée, donc dans la persévérance et la patience. Ne dit-on pas que la patience est un chemin d’or ! En somme, maintenir un équilibre psychologique interne dépend de soi. Pour y parvenir, la sounna du noble prophète (pbsl) nous indique des attitudes à avoir qui serviront de bouclier pour traverser les écueils de la vie. Qu’Allah nous aide à obtenir cet équilibre interne. Amine.