[ Rattrapages des jours de jeûne manqués ] 1) Quand doit on rattraper le jeûne raté ?

1) Le rattrapage des jours de Ramadan est une obligation qu’il est permis de retarder

Le sens voulu est que la personne qui a des jours de Ramadan à rattaper n’est pas obligée de les rattraper dès le jour qui suit le ‘id.

Les savants sont en consensus à propos de cela.

D’après ‘Abdallah Al Bahi, ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : « Je ne rattrapais les jours que je devais effectuer de Ramadan que durant Cha’ban (*) jusqu’à ce que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) décède ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1950 et Mouslim dans son Sahih n°1146 et les termes sont ceux de Tirmidhi dans ses Sounan n°783)

(*) C’est à dire le mois qui précède le Ramadan suivant.

L’imam Ibn ‘Abdel Bar (mort en 463 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait que la personne qui rattrape les jours qui lui incombaient de Ramadan durant le mois de Cha’ban qui le suit a accomplit l’obligation et n’a pas été négligent ».
(Al Istidhkar vol 10 p 229)

2) La fin du temps durant lequel il est permis de retarder le rattrapage des jours de Ramadan est la fin du mois de Cha’ban qui précède l’entrée du mois de Ramadan suivant

L’imam Ibn Hajar (mort en 852 du calendrier hégirien) a dit : « Nous pouvons tirer du fait que ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) s’efforçait de rattraper ses jours durant Cha’ban qu’il n’est pas permis de retarder le rattrapage des jours jusqu’à ce que débute un nouveau mois de Ramadan ».
(Fath Al Bari 4/191)

Ceci est l’avis de la majorité des savants.
(Voir Jawahir Al Iklil vol 1 p 148 ; Al Majmou’ Charh Al Mouhadhab vol 6 p 412 ; Al Moughni vol 4 p 400)

3) Il est recommandé de rattraper les jours de Ramadan dès le jour qui suit le ‘id

Ceci est recommandé car c’est plus prudent dans le sens où la personne ne sait pas si elle sera capable de rattraper dans le futur et car Allah a encouragé le fait de s’empresser vers le bien.
(voir par exemple le verset 21 de la sourate Al Hadid n°57)

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Il est recommandé de s’empresser de rattraper les jours manqués de Ramadan car ceci est plus prudent ».
(Charh Sahih Mouslim vol 8 p 23)

4) Il est recommandé de rattraper les jours à la suite mais il est permis de les séparer

D’après ‘Orwa, ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le verset a été révélé comme ceci : -un nombre égal d’autres jours à la suite-.
Puis -à la suite- a été retiré (*) ».
(Rapporté par Daraqoutni dans ses Sounan n°2315 qui l’a authentifié)

(*) C’est à dire que le verset 185 de la sourate Al Baqara n°2 dans lequel est mentionné le rattrapage des jours de Ramadan a été au départ révélé avec la condition que les jours soient rattrapés à la suite puis cette condition a été abrogée.
(Voir Sounan Al Bayhaqi vol 4 p 431)

D’après ‘Oqba Ibn Al Harith : Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) ne voyait pas de mal à rattraper les jours de Ramadan sans les faire à la suite.
(Rapporté par Daraqoutni dans ses Sounan n°2324 et authentifié par Cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil vol 4 p 95)

D’après Bakr, Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit : « Si tu veux tu peux rattraper les jours manqués de Ramadan à la suite et si tu veux tu peux les séparer ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans Al Mousannaf n°9208 et authentifié par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar As Sahaba Fil Fiqh p 685)

L’imam Ibn Hajar (mort en 852 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants qui permettent de séparer les jours lors du rattrapage du Ramadan sont tous d’accord sur le fait que jeûner les jours à la suite est meilleur ».
(Fath Al Bari 4/189)

5) Si on rattrape les jours manqués de Ramadan durant un jour durant lequel le jeûne est méritoire alors on aura accomplit le rattrapage et on aura également obtenu le mérite de ce jour

C’est à dire que si on jeûne le rattrapage :

– durant le lundi ou le jeudi, durant les jours blancs (voir Charh Al Ousoul Wal Qawaid Jami’a de Cheikh Otheimine p 199)
– durant les dix jours de Dhoul Hijja (voir Fath Al Bari 4/189)
– durant le jour de ‘Arafat ou ‘Achoura (voir Charh Boulough Al Maram de Cheikh ‘Otheimine 7 p 378)

Alors le rattrapage du ou des jours non-jeunés durant le Ramadan sera valable et on aura en plus obtenu la récompense liée au jeûne de ce jour précis.

6) Si la personne n’a pas rattrapé ses jours de Ramadan avant le début du Ramadan suivant alors qu’elle en avait la capacité alors elle devra rattraper les jours après la fin du second Ramadan et en plus nourrir un pauvre pour chaque jour

D’après Moujahid, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : « Celui qui est négligent au niveau du jeûne du mois de Ramadan jusqu’à ce qu’il soit atteint par un autre mois de Ramadan devra jeûner ce nouveau mois de Ramadan puis il devra jeûner ce qu’il a manqué et nourrir un pauvre avec chaque jour ».
(Rapporté par Daraqoutni dans ses Sounan n°2347 et authentifié par l’imam Nawawi dans Al Majmou’ vol 6 p 409 ainsi que par Cheikh Albani dans Moukhtasar Sahih Al Boukhari vol 1 p 569)

D’après Moujahid, Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit à propos de celui qui est négligent au niveau du rattrapage du Ramadan jusqu’à ce qu’il soit atteint par un autre mois de Ramadan : « Il doit jeûner ce Ramadan avec les gens et il jeûnera également le jeûne concernant lequel il a été négligent et il devra nourrir un pauvre pour chaque jour ».
(Rapporté par Daraqoutni dans ses Sounan n°2344 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Daifa vol 2 p 236)

L’imam Tahawi (mort en 321 du calendrier hégirien) a dit : « Les compagnons du Prophète (qu’Allah les agrée) sont en consensus sur le fait qu’il est obligatoire de faire une compensation en nourriture (*) pour la personne qui a été négligente jusqu’à l’entrée d’un autre mois de Ramadan ».
(Moukhtasar Ikhtilaf Al Oulama vol 2 p 22)

(*) C’est à dire en plus du rattrapage.

Remarque : À qui donner la compensation ? Quelle quantité de nourriture donner ? Comment la donner ? Peut-on donner la compensation en argent et pas en nourriture ?

Les réponses à ces questions se trouvent sur le lien suivant : Les règles de la compensation du jeûne

7) Si la personne n’a pas rattrapé ses jours de Ramadan avant le début du Ramadan suivant car elle n’en a pas eu la capacité alors il faudra simplement qu’elle les rattrape quand elle le pourra

Ceci est l’avis des quatre imams.
(Voir Al Istidhkar de l’imam Ibn ‘Abdel Bar vol 10 p 227 ; Al Majmou’ de l’imam Nawawi vol 6 p 412)

Laisser un commentaire