Rentrée solennelle: Les normaliens invités à agir selon les principes islamiques

Répandre l'amour de l'Islam

Le samedi 03 mars 2O18, l’amphi Mamadou Coulibaly de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) sise à l’Université Félix Houphouët Boigny, n’a pas désempli. Il abritait la rentrée solennelle de la communauté musulmane de l’Ens (Comens). Ce sont 27 personnes, hommes et femmes qui assureront désormais la gestion du comens pour ce mandat.

A l’occasion de sa rentrée solennelle, son président Cissoko Abdoul Kader a présenté sa structure: ‘‘Nous existons depuis 4 ans et nos activités concernent essentiellement la solidarité entre nos membres et les personnes en difficultés.’’ Dit-il, tout en précisant que sa communauté est constituée d’étudiants et de tout le personnel administratif et enseignant musulman de l’ENS.
Créée depuis 2008 et renouvelée chaque année, la Comens s’est donnée comme mission l’éveil de la conscience islamique et professionnelle de ses membres. Elle veille surtout à leur meilleure pratique de l’Islam.

C’est d’ailleurs à ce titre qu’elle s’est saisie du cadre de sa rentrée solennelle pour inviter l’assistance à agir selon les principes islamiques.
Intervenant sur le thème centrale ‘‘la pensée de l’islam et la pensée du musulman’’, l’imam Soro Vamara, conférencier du jour a invité l’assistance à dissocier certains actes des musulmans des injonctions islamiques. Car le musulman est un humain, faillible et agit selon sa pensée qui n’est pas forcement en adéquation avec ce que l’Islam lui recommande. ‘‘L’avis du musulman est relatif parce qu’il peut être conforme ou contraire à l’Islam’’ prévient-il tout en invitant son auditoire à se conformer aux principes islamiques qui n’omet rien des aspects de la vie de l’homme. C’est pourquoi ‘‘Le musulman doit se former, être humble et chercher toujours à s’assurer de la véracité de son avis avant de se prononcer’’ ajoute-t-il.
Il a surtout enjoint les participants à s’ouvrir aux autres, à être tolérants afin de parvenir à une vie sociale harmonieuse.
Ajoutons que cette activité a enregistré la présence d’autres structures religieuses telle que le comité exécutif de l’Association des Elèves et Etudiants Musulmans de Côte d’Ivoire (Aeemci).

Koriyan Camara, Journaliste à Islam info