Rupture collective du jeûne

Répandre l'amour de l'islam

après ces lycées et centres de santé, le Cosim annonce la construction prochaine d’un orphelinat

Le samedi 11 Mai dernier, le Conseil Supérieur des Imams en Côte d’Ivoire a dressé le bilan de ses réalisations depuis la nomination de son Président Cheick Boikary Fofana en 2007. C’était au cours de sa traditionnelle rupture du jeûne collectif en présence des plusieurs ministres dont Hamed Bakayoko, des membres du corps diplomatique et les différentes structures islamiques.

Loin de faire une simple rupture de jeûne, l’instance suprême de la communauté musulmane en Côte d’ivoire, a voulu présenter ses différentes réalisations au cours des 13 années du Cheick Boikary Fofana à la tête de la structure. Dans son film institutionnel le Cosim a présenté ses nouvelles infrastructures que sont notamment, une fréquence radio ( radio Abayane), une Université islamique( 3IAfrique), 2 centres de santé communautaire ( Abobo et Yamoussokro) et 02 lycées( Biabou et Yamoussokro), le Cosim peut se targuer d’avoir fait un pas en avant. Lesdites réalisations ont été possibles grâce aux soutien indéfectibles du Président de la République Alassane Ouattara. Pour le Cosim, l’objectif n’est pas encore atteint.

En plus du projet télévision albayane qui peine à entrer dans sa phase de réalisation, à cause du déficit de 100 millions de franc cfa, la construction d’un orphelinat est en vue pour le bonheur des milliers d’enfants sans familles. Intervenant, le Cheick Boikary Fofana a exprimé sa gratitude au Président de la République pour toutes les actions menées dans le sens de l’équité et la justice entre les différentes communautés religieuses. ‘‘ Ce qu’ils ont fait pour les autres, il l’a fait pour nous. Nous lui disons grand merci’’ pour cet acte’’, a- t-il dit avant d’inviter les politiques à adopter une démarche s’inscrivant dans le sens de la cohésion sociale.

Il n’a pas manqué d’interpeller la presse sur sa responsabilité dans l’apaisement du climat sociopolitique du pays. ‘‘ J’invite la presse à faire plus attention à leur publication afin d’éviter à notre pays une nouvelle crise’’. Prenant la parole au nom du ministre d’Etat, ministre de la défense, représentant le président de la République, le ministre Sidiki Diakité s’est réjoui de cette initiative du Cosim qui, pour lui, est symbolique en ce sens que la rupture collective de jeûne est un moment de convivialité, communion et de partage en ce mois béni de ramadan. Poursuivant, il a invité la communauté musulmane à prier pour le pays. ‘’ Le P résident de la République compte sur vous pour que vous parliez aux jeunes’’, indique le ministre de l’intérieur et de la sécurité pour clore ses propos. Précisons que cette 11ème édition de la rupture collective du Cosim est rehaussée par la présence du nonce apostolique, doyen du corps diplomatique et le président de la chambre des rois et chefs traditionnel de Côte d’ivoire. Une occasion que le représentant du Vatican a saisie pour transmettre le mot de paix du Pape François à la communauté musulmane de Côte d’ivoire.

Abou Soufyane

Laisser un commentaire