AEEMCI / Concours de mémorisation du Coran : Sow Mariam vainqueur de la 1ère édition de ‘’Al Fourqâne’’

Promouvoir l’apprentissage du Noble Coran est l’un des objectifs du géant quarantenaire. A l’instar de toutes les compétitions de psalmodie du Coran en Côte d’Ivoire, l’AEEMCI vient d’organiser sa toute première édition du concours de mémorisation du Coran dénommée ‘’Al Fourqâne’’. Malgré la pandémie à Covid-19, elle  a pu créer un cadre de compétition entre les militants des différentes bases. La finale a eu lieu le dimanche 05 juillet 2020 à la grande mosquée du CHU de Cocody.

Sow Mariam, une femme qui s’impose à la tête du classement pour cette première édition de ‘’Al Fourqâne’’. Avec une moyenne de 15,98 elle a su se démarquer parmi les 5 autres finalistes lors de leurs différentes prestations. Une prestation qui s’est déroulée en deux phases, la mémorisation des 5 derniers chapitres du Coran et l’imitation de l’imam Abu Bakr Al-Shatri. Sous le regard  d’un jury composé de : Samassi Namory, Sow Djakridja,  Abdul Madjid et du président Sidy Koné en présence de Cheick Zakaria Koné Président Fondateur de ‘’Fonda Kour’An’’. L’élève en classe de 1ère à l’école bessalil d’Anyama a séduit le jury par sa maîtrise des règles de lecture du Coran ‘’Tadjwid’’ et surtout sa capacité de mémorisation. Une stratégie qui a bien marché et a permis de la hisser au premier rang. En guise d’encouragements, Sow Mariam a reçu comme prix un diplôme, une enveloppe de 150.000 F CFA, un manuel du partenaire turc ONG AIDE et un kit de Raouda Finance.

Au cours de son allocution l’Amir Cissé Souleymane a signifié que l’objectif de ce concours est de promouvoir la mémorisation et l’amour  du Coran dans les Cœurs des militants. Il a rappelé que les phases éliminatoires ont été faites par les canaux digitaux à cause de la Covid-19. L’Amir a clos ses propos en remerciant  le parrain, les partenaires et tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette première édition du concours ‘’Al Fourqâne’’. Quant au parrain Ismaël Haidara Directeur Technique à MTN, il a invité tous les militants à participer à ces concours et surtout à l’utilisation du digital pour renforcer leurs capacités. « On peut-être un très bon élève et avoir la science du Coran » a-t-il déclaré tout en  félicitant l’AEEMCI.

L’oustaz Sidy Koné a donné 10 conseils pour celui qui veut mémoriser le Coran lors de son intervention autour du thème : « Al Fourqâne, la viatique de l’apprenant Aeemciste ». Al Fourqâne est un pari réussi mais un défi à relever pour les années prochaines à en croire les organisateurs.

Balla