Covid-19 : le trafic aérien a chuté de 95% dans l’Uemoa

(Agence Ecofin) – Le transport aérien dans l’Uemoa paie un lourd tribut à la pandémie du coronavirus, en raison des mesures de riposte.

Une réunion, le jeudi 28 mai 2020, entre les ministres des Transports de l’union a évalué à 95% la baisse du trafic aérien, constate Abdallah Boureima (photo), président de la Commission de l’Uemoa, à la suite de l’immobilisation au sol des avions, l’interdiction des transports des passagers sauf vols spéciaux et autres.

La baisse de la quasi-totalité du trafic aérien a entraîné avec elle, selon la réunion, la perte de revenus pour les travailleurs du secteur et des risques de faillite pour certaines entreprises.

20637 abdallah boureima uemoa1

Au niveau du transport terrestre, la situation n’est pas meilleure. La fermeture des frontières a immobilisé des parts entières de compagnies de transport, note-t-on. Le transport maritime se trouve également durement affecté, avec des bateaux à quai, privés de navigation.

La réunion qui a eu lieu en visioconférence « devrait permettre d’évaluer l’impact de la pandémie du coronavirus sur le secteur des transports, d’apprécier les mesures prises par les Etats de l’union pour la contenir et d’examiner les besoins du secteur dans la perspective d’une reprise des activités », d’après le président de la Commission de l’Uemoa.

Séna Akoda