COVID-19:Que d’épreuves surmontées sous la guidance du Cheick Boikary…

Depuis son apparition, la Covid-19 éprouve durement l’humanité dans ses fondamentaux. La communauté musulmane n’est malheureusement pas en reste. D’ailleurs, elle vient de subir le décès de son guide, le Cheick Al a’imma Boikary FOFANA, des suites d’une affection à cette maladie, le dimanche dernier. Par la volonté d’Allah, la covid-19 a éploré l’ensemble des musulmans de Côte d’Ivoire qui voient arraché à leur sincère amour, un modèle singulier de foi, d’engagement spirituel, de quête permanente de paix et de cohésion sociale. Aussi, tout en acceptant la décision divine en dépit de la vive émotion, la communauté musulmane se conforte dans la prière en implorant pour son affectueux guide, l’une des meilleures places auprès du Seigneur des mondes.

Cette épreuve a été précédée par celle de l’entrée en Ramadan pendant la forte effervescence de la Covid-19, comme l’avait noté le Cheick Al a’imma Boikary FOFANA, dans son allocution de veille du Ramadan en ces termes « Cette année, le Ramadan intervient dans des circonstances exceptionnelles,…des circonstances qui ont vu s’abattre sur la planète entière une calamité dont l’ampleur et la violence ont été rarement égalées ». Cette situation a certes brisé la ferveur collective traditionnelle qu’offre le Ramadan, mais n’a point entravé l’épanouissement individuel des croyants qui, sur les conseils avisés du Cheick Al a’imma Boikary FOFANA ont optimisé les nouvelles conditions auxquelles ils ont été confrontés avec la permission de leur Créateur.

De fait, le guide de la communauté les y avait exhortés en déclarant que « cette situation doit nous inciter au contraire à une plus grande concentration spirituelle et à plus de piété individuelle ». Une autre épreuve est consécutive à l’assouplissement progressif des modalités de l’état d’urgence instauré par le Gouvernement et qui consacre la réouverture des mosquées et lieux de culte. Cette nouvelle donne éprouve profondément la discipline et le sens de responsabilité du musulman, tout en engageant la respectabilité de la communauté entière.

Suivant les sages orientations et recommandations de leur guide et autant que possible, les musulmans se sont efforcés à relever les défis nés de l’avènement du Covid-19. C’est d’ailleurs pourquoi, nombreux se sentent orphelins et abattus depuis le rappel à Allah du Cheick Al a’imma Boikary FOFANA, alors que l’heure n’est plus aux pleurs et lamentations. Il faudrait plutôt s’adonner à la mise en œuvre rigoureuse de ses recommandations en toutes circonstances et perpétuer, voire performer la réalisation de sa vision d’une communauté musulmane forte, solidaire et prospère dans une Côte d’Ivoire en paix. Plaise à Allah de faire miséricorde à notre guide en lui accordant Son Paradis Firdaws !

Laisser un commentaire