Décès de Cheick Boikary Fofana, chef suprême de la communauté musulmane ivoirienne

Abidjan, Côte d’Ivoire (UNA) – Le président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques (COSIM), par ailleurs chef suprême de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire, Cheick Aïma Boikary Fofana est décédé, dimanche 24ème jour du mois béni de Ramadan1441H, 17 mai 2020 à Abidjan, à l’âge de 77 ans.
Un communiqué du COSIM précise que le dignitaire religieux était atteint de la maladie à Coronavirus (Covid-19).
L’information a été donnée par Sidiki Diakité, ministre ivoirien de l’Administration du territoire et de la Décentralisation au journal télévisé de 20h, sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI).
« Le président de la République (Alassane Ouattara) adresse à sa famille et à la communauté musulmane et à l’ensemble des ivoiriens ses condoléances les plus attristées. Le président de la République salue la mémoire d’un grand homme de foi, artisan de paix et de dialogue entre les confessions religieuses », a dit M. Diakité.
Le décès de ce dignitaire religieux est considéré comme une grande perte pour la communauté musulmane ivoirienne en ce sens qu’il fût l’un des acteurs majeurs de la structuration de l’Islam dans le pays.
Ancien cadre de banque et Imam principal de la mosquée des Deux-Plateaux Aghienn à l’Est d’Abidjan, Cheick Aïma a occupé plusieurs postes clés au sein des organisations islamiques ivoiriennes.
Il a été entre autres, Conseiller spécial du président du Conseil national islamique (CNI) en 1993, puis porte-parole du Conseil supérieur des imams (COSIM) avant de prendre la tête de cette organisation jusqu’à sa mort.
Cheick Fofana avait œuvré pour la création de la première chaîne de télévision islamique de Côte d’Ivoire « Al-Bayane », un projet qui a été lancé officiellement vendredi dernier, donc quelques jours seulement avant la disparition de l’éminent Cheikh.
MD/AH/UNA

AGENCES/UNA

Laisser un commentaire