Dr Léa Silué, l`Ivoirienne qui lutte contre le Covid-19 en France

Du temps, elle n’en pratiquement pas. Entre réunions et investigations sur le terrain, Dr Léa Silué Yassoungo a un quotidien fortement impacté par le suivi du covid-19. Cette native de Seguetiélé fait partie de la cellule de crise mise en place par la France pour faire face à la propagation de la maladie à coronavirus.

Médecin épidémiologiste chargé de projets et d’expertise scientifique, Dr Léa Silué, anciennement en poste au Chu de Yopougon, est depuis 2014 employé à l’agence Santé publique France. Cette agence est experte en matière de prévention, d’éducation pour la santé, de veille sanitaire et de réponse aux urgences sanitaires.

L’employeur de l’Ivoirienne, établissement public sous tutelle du ministère français chargé de la santé, a pour mission l’observation épidémiologique, la veille sur les risques sanitaires, la promotion de la santé et la réduction des risques, le développement de la prévention et de l’éducation pour la santé, la préparation et la réponse aux menaces et crises sanitaires.

C’est donc tout naturellement qu’elle ait été chargée de diriger la riposte au covid-19. Avec un comité de crise dans lequel Dr Léa Silué joue un rôle important. « Quand je ne suis pas en réunion, je suis sur le terrain », dit-elle lorsque nous avons pu la joindre au téléphone.

Avant le fameux coronavirus, elle faisait le même boulot mais à un rythme moins effréné. « Je m’occupais de la surveillance des maladies infectieuses et particulièrement la tuberculose, le Vih et les hépatites. » Dans la pratique, son rôle consiste à donner des avis « qui peuvent aboutir à la mise en place d’études pour éclairer les décideurs sur une situation sanitaire. Je suis aussi le médecin du service donc sollicitée sur les questions d’ordre médical par mes collègues, qui, eux, sont essentiellement des ingénieurs de santé environnement et des épidémiologistes. »

Peu connue des Français avant l’avènement du covid-19, l’agence Santé publique, créée en 2016, est au cœur du dispositif de riposte de la France. C’est elle qui fournit chiffres, suggestions et commentaires au ministre de la Santé pour la publication quotidienne. Ses observations jouent un rôle important dans la prise de mesures telles que le confinement ou le déconfinement.

On ne dort pas quand on est membre d’une cellule qui a une telle responsabilité.

Laisser un commentaire