Guinée : Aïssata Béavogui nouvelle patronne de Guinea Alumina Corporation

Née en Guinée, Aïssata Béavogui a grandi au Sénégal, où elle a effectué toutes ses études pré-universitaires. Après avoir obtenu son baccalauréat, elle s’est rendue allée aux États-Unis en 1995 pour poursuivre ses études universitaires. Elle y a obtenu un diplôme en comptabilité à l’université de Binghamton (État de New York). Elle s’est ensuite orientée dans le secteur de l’Audit.

Aïssata Béavogui a débuté sa carrière en octobre 1999, travaillant d’abord dans des cabinets spécialisés en audit gouvernemental du système des États-Unis : agences de l’immigration, départements de défense ou encore l’aviation.

En 2001, après l’attentat du 11 septembre, qui a causé beaucoup de changements en matière de sécurité, les personnes ne détenant pas la nationalité américaine n’accédaient plus à des données qui étaient du domaine de l’État américain. Ainsi, Aïssata Béavogui a été transférée chez Deloitte, où elle a évolué pendant six ans comme « Senior auditor », avant de rejoindre les sociétés comme Discovery Communication, Xerox Corporation, où elle a occupé de hauts postes de responsabilités.

En 2007, Aïssata Béavogui rentre en Guinée avec l’objectif de contribuer au développement du pays. Mais la situation politique du pays la pousse à repartir aux USA, où elle a notamment ouvert sa propre société de consulting, tou en continuant à séjourner entre la Guinée et les USA.

C’est en 2013, qu’elle décide de rentrer définitivement au pays, où elle travaille d’abord dans un cabinet de la place dénommé Grand Thornton Guinée. En même temps, elle était prestataire de services pour GAC au moment où l’entreprise venait d’être rachetée par Emirates Global Aluminium (« EGA »). Dans ce contexte, GAC, qui voulait effectuer un état des lieux de l’entreprise a sélectionné le cabinet Aïssata Béavogui pour exécuter le contrat.

A la suite de son expertise et au regard de la qualité du travail réalisé, EGA a recruté Aïssata Béavogui pour occuper le poste de Directrice en charge des questions de conformité et gouvernance, un département nouvellement créé au sein de GAC ? suite à la signature de l’amendement à la convention de base qui devait injecter 1,3 milliard de dollars dans la première phase du projet. Pour mettre autant d’argent, l’entreprise souhaitait mettre en place des bases de bonne gouvernance et de transparence.

La première action Aïssata Béavogui a été de mettre en place d’un premier numéro vert connecté directement à Dubaï pour permettre à tout employé de signaler de façon anonyme tout cas de fraude ou un problème de conduite.

Quand Mamady Youla, directeur général de GAC a été nommé au poste de Premier ministre de la Guinée en décembre 2015, Aïssata Béavogui a assumé l’intérim de décembre jusqu’en janvier 2016. En février 2016, le conseil d’administration d’EGA l’a confirmée au poste de directrice générale de manière permanente.

Laisser un commentaire