Le premier confinement de l’histoire était à la Mecque… savez-vous quand et pourquoi?

La conquête (Fath) de La Mecque a eu lieu au cours de la huitième année de la Hijra, sans combat par la grâce divine, une année après la trêve de Hudaybiya. Après plus de 20 ans de déni et combat de la parole de l’islam, les infidèles de Quraish ont enfin répondu à l’appel du Messager – salla Allah alaihi wassalam – et permis aux musulmans conformément au pacte signé de rentrer en sécurité dans la Mosquée sacrée de la Mecque. En retour les musulmans permettent aux infidèles de rester chez eux, sans être chassés, en particulier dans la maison d’Abou Soufyan qui se convertira à l’islam ensuite.

Le directeur du centre de recherche en Histoire de la Mecque du centre Al Darah du roi Abdulaziz, le Dr Fawaz Al-Dahas, a déclaré récemment au journal Sabq: « Lorsque le Messager – salla Allah alaihi wassalam – a décidé de se rendre à la Mecque au cours de la huitième année de l’hégire, et est arrivé à Dhahran avec son armée, une délégation de Quraysh est venue le rencontrer pour le décourager d’entrer à La Mecque.  Leur effort sera vain, après près de huit ans d’attente le Prophète salla Allah alaihi wassalam ne pouvait patienter d’avantage pour effectuer enfin une Omra à la Mecque avec ses fidèles compagnons. »

Abou Sufyan, leader de Quraysh, était alors un homme plein d’orgueil, et suivant les conseils avisés de ses compagnons, le Prophète, magnanime, décida alors de lui donner une faveur qui lui permettrait de flatter son égo et retourner avec un minimum de fierté chez son peuple. Il lui indiqua alors de transmettre aux infidèles de la Mecque, que celui qui reste confiné chez lui dans les murs de la Mecque à l’entrée des musulmans sans porter les armes resterait en sécurité, et que celui qui entre dans la maison d’Abou Sufyan est également en sécurité. Puis le Messager, salla Allah alaihi wassalam, dit à son oncle Al-Abbas: Amenez Abou Sufyan sur les hauteurs de la montagne avoisinante pour qu’il voit l’armée musulmane s’étendre devant lui et que cela crée la terreur dans son cœur. Alors les divisions de l’armée de l’islam sont passées une à une face à Abou Soufyan, qui demanda subjugué à Al-Abbas: Qui sont celles-ci? Al-Abbas dit: Ce sont les fils de tel ou tel chef. La manoeuvre fut d’un succès certain et Abou Sufyan rentra apeuré et impressionné transmettre la grandeur de l’armée musulmane à ses pairs à la Mecque: nulle armée de Quraysh ne pourrait leur faire face.

Al-Dahas rajoute dans son propos rapporté par Sabq: Le Messager, salla Allah alaihi wassalam, et son armée ont alors avancé vers La Mecque jusqu’à ce qu’ils atteignent le puits de Tawa, puis le Messager a déployé l’armée à partir de là après une nuit de repos, avant de se diriger vers la Grande Mosquée.  Le Messager reçu alors la confirmation que les rues de La Mecque étaient désertes, conformément aux instructions transmises à Quraysh par Abou Sufyan

Al-Dahas poursuit alors: Alors le Messager, salla Allah alaihi wassalam, est entré dans la Mosquée sacrée et a prêché son célèbre sermon en s’adressant aux Mecquois qui l’ont pourtant combattu pendant près de vingt ans « Que pensez-vous que je vais faire de vous? » Et tous les Mecquois de répondre: « tu es un frère généreux et le neveu d’un frère généreux » alors le Messager, salla Allah alaihi wassalam, leur adressa la fameuse formule qui restera gravée dans l’histoire: Allez vous-en, vous êtes des hommes libres.

Le directeur du centre de recherche en Histoire de la Mecque du centre Al Darah a donc conclu ses propos en nous rappelant  que le Messager, salla Allah alaihi wassalam, est entré à La Mecque sans se battre, et son peuple mis en place un confinement pour ses ennemis avant d’entrer à La Mecque quand il a dit à Abou Sufyan: «Informez votre peuple que quiconque entre dans la Mosquée sacrée est en sécurité et quiconque s’enforme dans sa maison est en sécurité, et quiconque entre dans la maison d’Abou Sufyan est en sécurité. » C’était un système de confinement qui ne visait pas des objectifs mondains mais vise plutôt à préserver les droits de l’homme en tant qu’être humain, car le Messager a été tellement attaqué au cours de longues années par Quraysh qu’il était en droit de les combattre et de se venger d’eux. Mais son message, salla Allah alaihi wassalam, n’était pas à cette fin, son message était un appel à l’islam et à la paix, donc sa magnanimité l’emporta sur sa colère et s’ensuivit une conversion de masse de tous ses ennemis…

AJIB