le sa’i entre safa et marwa

Après ça, le pèlerin va en direction de Safa. Dès qu’il se trouve à proximité de Safa, il récite le verset du Coran qui suit : Sourate 2 Sens approché « SAFA et MARWA sont vraiment parmi les lieux sacrés d’ALLAH. Quiconque fait le pèlerinage à la Maison (Sacrée) ou fait l’OUMRA ne commet pas de péché en faisant le va-etvient entre ces deux monts. Et quiconque fait de son propre gré une bonne œuvre, alors ALLAH est Reconnaissant, Omniscient ». Ensuite, le pèlerin débute par le mont SAFA : ainsi il le gravit de sorte qu’il voit la KA’BA, il va dans sa direction et prononce la formule : Puis, le pèlerin lève ses mains et effectue les dou’as qu’il désire avec la permission d’ALLAH. Il réalise ceci 3 fois d’affilée en redisant la formule vue précédemment et en effectuant des dou’as entre deux à chaque fois. Après cela, le pèlerin descend du mont de Safa pour se rendre au mont de Marwa (à la marche) en effectuant des dou’as le long de ce trajet. Dès que le pèlerin atteint le premier repère (une lumière de couleur verte), il doit hâter le pas pour arriver au second repère (une lumière verte également). A ce moment-là (dès qu’il arrive au 2nd repère), le pèlerin peut remarcher normalement jusqu’à atteindre le mont de Marwa.

le PèlerInage

Rappelons que nous avons opté pour l’explication du Hadj « tamatou’ » (c’est-àdire que le pèlerin choisit ici de faire son Omra avant son Hadj). C’est un Hadj pratique pour ceux qui viennent de loin, car ils peuvent faire le Hadj et l’Oumra. Le hadj se tient au 8ème jour du mois de Dhoul Hidja, appelé aussi Yawmoul-Tarwiya. Ce jour-là, le fidèle se sacralise (mise en état d’Ihram). Il effectue le grand lavage rituel (Ghusl), s’embaume de parfum et s’habille de son Izar et de son Rida (sorte de drap ou serviette) Le pèlerin fait alors l’intention pour la réalisation de son grand pèlerinage (Hadj) comme on l’a vu pour la réalisation de la ‘Omra (voir plus haut). Le fidèle réalise ces choses-là dans la matinée de ce jour béni (le 8ème jour du mois de Dhoul Hidja donc) dans le lieu où il se trouve (hôtel à l’occurrence). Il prend ensuite le chemin de Mina en formulant et en réitérant la Talbiya« Je réponds à ton appel Ô ALLAH, je réponds à Ton appel. Tu n’as pas d’associé. La louange et Le Bienfait sont à Toi ; ainsi que La Royauté,Tu n’as pas d’associé ».

Etape de Mina

Lorsqu’il se trouve à Mina, le fidèle effectuera la prière de midi, la prière médiane, celle du crépuscule et du diner son avec raccourcissement mais sans les joindre (pas de Djamou). Il en est de même pour l’aube le lendemain (9 Dhoul Hidja)

Les actions en allant vers Arafat

a) Au petit matin du 9ème jour de Dhoul Hidja, rejoindre ‘Arafat b) Faire une « halte » à la mosquée de Namira c) Ecouter la dar du Cheikh et prier derrière lui Après cela, le fidèle se rend vers le célèbre lieu d‘Arafat. D’ailleurs, le Prophète Mouhammed (Paix et Bénédictions soient sur lui) n’a-t-il pas dit à ce titre que « le Hadj, c’est Arafat » (hadith authentique). Il se place à côté des pierres, au pied du Jabal El Rehma (montagne de la Miséricorde) : le Messager d’ALLAH (Paix et Bénédictions soient sur lui) s’était positionné à cet emplacement. Midi et médiane au moment du Dohr (midi). Dans l’hypothèse où c’est impossible pour lui de s’y mettre en raison d’une trop grande affluence, le pèlerin peut se positionner à l’emplacement de son choix du moment qu’il ne sort pas du domaine d’Arafat.

Le départ vers Mouzdalifah

Au crépuscule, le haj (pèlerin) prendra le chemin de Mouzdalifah. Mouzdalifah est un endroit qui se trouve entre ‘Arafat et Mina. Les fidèles prendront à cet endroit les pierres pour pouvoir lapider les Jamarats (colonnes ou stèles) représentant le Shaytan (diable), qu’ALLAH le maudisse, à Mina. Le pèlerin se rendra donc à Mouzdalifah. Dans l’hypothèse où le haj (pèlerin) a de la place devant lui, il peut hâter la marche. Une fois à Mouzdalifah, le pèlerin se prépare à prier le Maghreb (en 3 unités de prière) et l’Icha (en deux unités de prière). Il fera un seul adhan pour les deux prières, mais un iqama chacun. Il y dormira jusqu’à la prière du matin.Il est à souligner que les sœurs, les gens faibles et d’âges avancés peuvent partir de Mouzdalifah après minuit. Durant cette nuit bénie, le haj (pèlerin) se préparera à vivre un autre moment fort de son Hadj (pèlerinage) qui se déroulera le lendemain avec la permission d’ALLAH ‘azza wa jal : la lapidation des stèles représentant le Shaytan (qu’ALLAH le maudisse) et l’immolation du mouton. Ainsi, il imitera le Prophète Ibrahim, ami intime du Seigneur de l’univers, dans son acte d’adoration envers ALLAH ‘azza wa jal, ainsi que le Messager d’ALLAH (Paix et Bénédictions soient sur lui).

 

Laisser un commentaire