Le sens de l’épidémie et la volonté de s’en protéger

le coRonaViRus : le monde Vacille !

Il y a effectivement pour le croyant, en tout cela, des leçons à retenir, notamment s’il revient aux enseignements du Prophète (Dieu lui accorde bénédictions et paix) qui a dit : « La turpitude n’apparaît pas au sein d’un peuple, au point qu’il la pratique ouvertement, sans que se répandent les épidémies et les maux qui n’existaient pas chez leurs prédécesseurs. » (Ibn Maja, Ahmad, al-Hakim) Ce hadith nous montre avec évidence quelle peut être la cause de l’apparition de maladies nouvelles. L’une de ces causes est le fait que les hommes se livrent ouvertement à la turpitude, comme la fornication et l’adultère, ce qui déclenche des maladies et des épidémies nouvelles. Cela ne signifie en aucun cas que nous nous réjouissions du malheur qui touche ceux qui sont atteints par le coronavirus. Au contraire, le musulman est le premier à penser que nous devons tout faire pour nous protéger et protéger nos semblables des épidémies. Il est le premier à se conformer aux mesures médicales recommandées par les instances compétentes. Notre Prophète (Dieu lui accorde bénédictions et paix) a dit : « Lorsque vous entendez qu’une épidémie sévit dans une terre, n’y entrez pas ; et lorsqu’elle sévit dans une terre où vous vous trouvez, n’en sortez pas ! » (Al-Bukhari, Muslim) Parole qu’un éminent professeur a pu commenter en disant :

« C’est un sommet auquel est arrivé la médecine moderne dans sa tentative de mettre une limite à l’expansion de toute épidémie dangereuse. » Les musulmans se doivent ainsi de tenir compte de la réalité de la contagion, et ils doivent se conformer aux directives médicales qui leur seront utiles grâce à Dieu. Les invocations pour se prémunir du mal Le musulman doit trouver un refuge dans les invocations, et ne pas délaisser cette pratique. Aban Ibn Uthman a dit : « J’ai entendu Uthman Ibn Affan, que Dieu soit Satisfait de lui, dire :

« Le Messager de Dieu (Dieu lui accorde bénédictions et paix) a dit : « Tout serviteur qui dit le matin de chaque jour et le soir de chaque nuit : Au Nom d’Allah, Celui dont avec le Nom rien ne saurait nuire sur terre ni au ciel, et Il est Celui qui entend tout, l’Omniscient, « bi-smi llâhi l-ladhî lâ yadurru ma‘a smihi shay’un fi l-ardi wa lâ fi s-samâ’. wa huwa s-samî‘u l-‘alîm » (trois fois), rien ne lui nuira. » Or, Aban était atteint de paralysie à l’extrémité de l’un de ses membres. Un homme présent dans l’assistance se mit à le regarder (alors qu’il rapportait ce hadith). Aban lui dit : « Que regardes-tu ? Le hadith est tel que je te l’ai rapporté, mais j’avais omis de le dire ce jour-là (le jour où j’ai été touché par la maladie) afin que Dieu réalise ce qu’Il m’avait destiné. » (Abu Dawud, at-Tirmidhi) Ce qui signifie que pour Aban, ce que le Prophète (Dieu lui accorde bénédictions et paix) a dit est vérité, et qu’il n’a été atteint de cette maladie que parce qu’il avait omis de dire trois fois cette parole : Au Nom d’Allah, Celui dont avec le Nom rien ne saurait nuire sur terre ni au ciel, et Il est Celui qui entend tout, l’Omniscient, bi-smi l-lâhi l-ladhî lâ yadurru ma‘a smihi shay’un fi l-ardi wa lâ fi s-samâ’. wa huwa s-samî‘u l-‘alîm. On retire de cela qu’il est nécessaire d’être assidus dans nos invocations. Sois donc attentif à ne pas laisser passer un jour sans répéter matin et soir cette parole :

Au Nom d’Allah, Celui dont avec le Nom rien ne saurait nuire sur terre ni au ciel, et Il est Celui qui entend tout, l’Omniscient, bi-smi llâhi l-ladhî lâ yadurru ma‘a smihi shay’un fi l-ardi wa lâ fi s-samâ’. wa huwa s-samî‘u l-‘alîm. L’expression « Bismi Llah, au Nom d’Allah » veut dire que je me mets sous la protection de Dieu, ce qui signifie que lorsque le Nom de Dieu est évoqué, l’adorateur est protégé et rien ne saurait lui nuire. On retire donc de cela un enseignement utile et général : le rappel de Dieu protège le serviteur. Cela signifie que s’il est exposé par exemple à un animal nuisible ou venimeux, son venin n’aura pas d’effet. Nous demandons à Allah qu’Il fasse que nous soyons de ceux qui évoquent constamment Son Nom. Nous Lui demandons de nous protéger et de préserver notre entourage. Allâhumma âmîn ! Avec la propagation des épidémies et des maladies répétons en toute confiance et en nous fiant totalement à Allah cette invocation : « Tahassantou bi dhi l-izzati wa l-jabarout, Wa tasamtou bi rabbi l-malakout, wa tawakkaltou ala l-Hayyi l-Ladhi la yamout, Allahoummasrif anna l-waba, wa qina charra d-da, biloutfika warahmatik innaka ala koulli chay’in qadir. « Je demande la protection de Celui qui a la gloire et la domination, je recherche la préservation du Seigneur qui a la souveraineté et je me fie totalement à Allah Celui qui a pour attribut la vie et qui ne meurt pas. Ô Allah, éloigne de nous les épidémies, préserve nous du mal des maladies par Ta grâce et Ta miséricorde. Tu es certes sur toute chose Tout-Puissant. »

Laisser un commentaire