Les joueurs qui ont perdu le plus de valeur en transfert sur un an

Répandre l'amour de l'islam

Quatre mois en prison ont freiné l’ascension du défenseur portugais, Ruben Semedo. – @r.semedo35__oficial

D’ordinaire, l’explication est à chercher du côté de l’âge du joueur, sinon de sa santé physique, s’il n’est pas victime de blessures à répétition, ou tout simplement par manque de temps de jeu, en matchs officiels. Mais rarement – fort heureusement d’ailleurs – un footballeur n’a justifié sa soudaine chute de valeur sur le marché des transferts, par un séjour en prison.

Des terrains de foot à la prison pour Ruben Semedo

Ruben Semedo, si. Entre la fin 2017 et le début de cette année, le défenseur portugais de Villarreal a passé quatre mois derrière les barreaux. Les chefs d’accusation le concernant sont lourds : tentative d’homicide, coups et blessures, menaces, séquestration, port illégal d’arme et vol avec violence sur un homme que lui et deux complices auraient séquestré. Jusqu’alors, la trajectoire de Ruben Semedo ne souffrait d’aucune contrariété.

La cote en transfert du Portugais a perdu près de 90% sur un an

A la fin de l’exercice 2016-2017, il approche les 9 millions d’euros, mais Villarreal se manifeste et le recrute pour 14 millions d’euros d’indemnités. A peine le temps pour le jeune homme de 24 ans de prendre ses marques en Liga, que la justice se rappelait à lui. La suite, on la connait…

Santi Cazorla, le retour qui fait plaisir à voir

Autre histoire pas tout à fait banale du sport, que celle de Santi Cazorla. L’Espagnol se pensait perdu pour le football, à cause d’un tendon d’Achille blessé, puis gangréné qu’il a fallu opérer huit fois. Le milieu de terrain de 34 ans a souffert deux ans, en passant très près de l’amputation. Il fait son retour cette saison, à Villarreal, le club de ses premiers amours, après avoir été libéré de son contrat. Il eut un temps où Cazorla taquinait les 30 millions d’euros en transfert. Aujourd’hui, selon les chiffres de Transfermarkt, il vaut 2,5M€.

L’exil de Koziello ne lui est pas profitable : -63% en valeur transfert

Enfin, parmi d’autres joueurs souvent sur la fin de carrière (Iniesta, Marchisio, Turan, Yata Touré…), se glisse Vincent Koziello, 22 ans seulement. En janvier de cette année, il a fait le choix de quitter Nice, son cocon et le championnat de Ligue 1, pour la Bundesliga et le club de Cologne. Il a joué douze matchs et marqué une fois, sur la deuxième partie de la saison allemande. Malgré tout, Transfermakt juge sa valeur en baisse, à 63,4%, entre les mois de juin 2017 et 2018.

Les 10 joueurs qui ont perdu le plus de valeur en transfert sur un an*

10. Andrés Iniesta, de 20M€ à 8M€ = -60%
9. Claudio Marchisio, de 18M€ à 7M€ = -61,1%
8. Antonio Adán, de 8M€ à 3M€ = -62,5%
7. Gökhan Töre, de 8M€ à 3M€ = -62,5%
6. Vincent Koziello, de 11M€ à 4M€ = -63,6%
5. Arda Turan, de 12M€ à 4M€ = -66,7%
4. Yaya Touré, de 8M€ à 2,5M€ = -68,8%
3. José Fonte, de 7M€ à 2M€ = -71,4%
2. Santi Cazorla, de 12M€ à 2,5M€ = -79,2%
1. Ruben Semedo, de 9M€ à 1M€ = -88,9%

* De juin 2017 à juin 2018

sportune.fr