Ouverture à Bassam d’un séminaire des radios et télévisions publiques de la CEDEAO

Un séminaire régional sur les programmes d’informations des radios et télévisions publiques de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), s’est ouvert jeudi à Grand-Bassam, à 40 Km au Sud-Est d’Abidjan, en vue d’un partenariat entre les acteurs pour « un meilleur traitement » des événements de la région.

« Quand on comptabilise les informations des radios et télévisions, il y a très peu d’informations sous régionales dans les programmes » et « nous ne savons pas ce qui se passe dans la région », a dit le directeur général de la radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), Ahmadou Bakayoko, dans un discours à l’ouverture du séminaire.

Le Patron de la RTI a indiqué que cette rencontre vise à combler ce gap d’informations dans un environnement concurrentiel marqué par des transformations technologiques, économiques et une exigence de plus en plus accrue des consommateurs.

Il s’agit d’apprendre à « jouer collectif » pour être « meilleurs » en vue de disposer de contenus qualitatifs, a-t-il fait observer, soulignant que ce séminaire vise à échanger autour des expériences en vue de la mise en place d’un cadre de coopération.

Et ce, à travers des offres éditoriales régionales, la mise en place d’un réseau de correspondants, un cadre d’assistance mutuelle qui devrait notamment être mis en place à l’issue de ce séminaire qui regroupe les chefs et représentants de radios et télévisions publiques de l’espace CEDEAO.

Zouli Bonkoungou, Commissaire de la CEDEAO, en charge des Télécoms et des TICS, représentant le président de l’institution régionale, s’est félicité de ces assises qui permettront la création d’un cadre qui favorisera le partage de l’information et l’intégration régionale.

Le ministre ivoirien de la Communication et des médias, Sidi Touré, a invité les professionnels des radios et télévisions publiques de l’espace CEDEAO, à toutefois «respecter les principes d’équité, de liberté et de pluralité dans l’optique de l’éthique et de la déontologie en matière d’informations».

Le contexte de la libéralisation de l’espace audiovisuel, dira-t-il, devrait interpeller les radios et télévisions publiques de l’Union à s’adapter dans les lignes programmatiques, rechercher la performance de leurs activités afin d’assurer « une mutation parfaitement maîtrisée » face à la concurrence.

Le séminaire régional sur les programmes d’information des radios et télévisions publiques de l’espace CEDEAO se déroule du 13 au 15 septembre 2018. Il est organisé par la RTI sous le parrainage de la CEDEAO.

La réunion regroupe une trentaine de participants venus de la Gambie, du Bénin, du Sénégal, du Ghana, du Togo, du Nigéria, du Libéria, du Mali, du Burkina Faso, de la Guinée et de la Côte d’Ivoire.

APA

Laisser un commentaire