Athlétisme/Championnats d’Afrique: Marie Josée Ta Lou double la mise

Répandre l'amour de l'Islam

La cinquième et dernière journée des Championnats d’Afrique d’athlétisme s’est terminée entre autres par une nouvelle médaille d’or pour l’Ivoirienne Marie Josée Ta Lou sur le 200m. Grande favorite du 800m, la Sud-Africaine Caster Semenya a tenu son rang.

En début de journée, l’Ethiopienne Yehualeye Beletew s’est imposée sur le 20km marche devant la Kényane Grace Wanjiru et la Tunisienne Chahimez Nasri. Chez les hommes, le Kényan Samuel Gathimba s’est emparé du titre devançant le Sud-Africain Lebogang Shange et le Tunisien Hassana Sebei.

Sur le 3 000m steeple féminin, trois Kényanes sont montées sur le podium : Beatrice Chepkoech, Cellipine Chespol et Fancy Cherono.

Après sa médaille d’or au 100 mètres, l’Ivoirienne Marie Josée Ta Lou s’illustre sur le 200 mètres. Elle réalise ainsi un doublé lors de ces Championnats d’Afrique. « Je voulais ramener cette deuxième  médaille d’or coûte que coûte. Ma mission ici s’achève, mais la saison n’est pas encore terminée. Je vais continuer à m’entraîner pour les prochaines échéances et je suis heureuse de rentrer en Côte d’Ivoire avec ces deux titres », commente la sprinteuse au micro de RFI. La Camerounaise Bevina Abessolo est vice-championne d’Afrique et Janet Amponsah du Ghana complète le podium.

La Marocaine Lamia Lhabz prend l’argent sur le 400m haies. Elle est battue par la Nigériane Nathaniel Glory. La Sud-Africaine Wenda Nel se classe troisième.

En triple saut féminin, la Nigériane Grace Anigbata ajoute une nouvelle médaille d’or au pays organisateur.

La Sud-Africaine Caster Semenya (championne olympique et championne du monde) remporte logiquement le 800m. La Burundaise Francine Niyonsabbe est sa dauphine alors que l’Ethiopienne Bayih Habitam Alemu prend le bronze.

Le Malien Fodé Sissoko s’est classé 5e du 200m masculin remporté par le Sud-Africain Ncincilili Titi. Le Gambien Adama Jammeh se classe à la 8e place. Le Nigérian Oduduru Ejowvokoghene est en argent alors que le Sud-Africain Luxolo Adams s’offre le bronze.

Le Kenya a remporté la finale du 4×400 hommes devant l’Afrique du Sud et le Nigeria.Chez les femmes, ce sont les Nigérianes qui prennent la première place.

Le Kényan Julius Yego qui s’impose sur l’épreuve du javelot fait partie des athlètes qui ont permis à cette nation d’Afrique de l’Est de se hisser en haut du tableau des médailles. Son compatriote Edward Zakayo remporte le 5 000m. Un autre Kényan, Manangoi Motonei rafle le 1 500m. Les représentants du Kenya repartent avec 11 médailles d’or, 6 en argent et 2 en bronze. L’Afrique du Sud et le Nigeria terminent 2e et 3e avec respectivement 9 médailles d’or chacun.

En 2020, l’Algérie accueillera les prochains Championnats d’Afrique d’Athlétisme.

RFI

Laisser un commentaire