L’avis du consultant réligieux

Répandre l'amour de l'islam

IMAM MEITE AL IMAM

Des Compagnons racontent: “Nous pratiquions le coït interrompu à l’époque du Prophète. Le Prophète le sut et ne nous l’interdit pas” (Muslim). Le musulman et la musulmane gardent comme objectif de mettre au monde le plus grand nombre d’enfants possible, leur intention étant de leur donner une éducation qui sera – avec la permission de Dieu – à même d’en faire des êtres humains agissant pour Dieu et pour le bien de tous les hommes. Il n’est cependant pas interdit à ce musulman et à cette musulmane d’avoir cet objectif en tant que principe général, tout en maîtrisant leur fécondité. A condition toutefois que cela soit fait dans le cadre de l’éthique musulmane, donc que cela soit fait et pour une cause et par un moyen qui n’entrent en contradiction avec aucun principe des sources musulmanes.