Les organisateurs du hadj instruits sur les directives saoudiennes

Répandre l'amour de l'islam

seminaire de formation

« Nul n’est censé ignorer la loi ». Mais pour l’appliquer, il faudrait en avoir une connaissance. C’est dans cette optique que le commissariat du hadj a initié un séminaire de formation sur les directives saoudiennes concernant l’organisation du Hadj 2019. La grande mosquée du Golf a abrité cette rencontre le samedi 06 avril dernier

Ce séminaire a regroupé tous les acteurs impliqués dans l’organisation du hadj en Côte d’Ivoire aussi bien ceux du privé que de l’Etat. Il vise à ‘’partager les informations pour permettre aux organisateurs de guider leurs différentes politiques, leurs différentes stratégies, leurs plans de travail en prenant en compte ces directives pour qu’elles soient conformes, qu’elles soient en harmonie avec les dispositions saoudiennes’’ a indiqué Dr Moustapha Diaby, premier Vice-Commissaire du hadj. En effet, cette rencontre intervient à la suite de la mission conduite par le Ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité en Arabie Saoudite. Mission au cours de laquelle une convention liant l’Arabie Saoudite à la Côte d’Ivoire a été signée au titre du hadj 2019. Plusieurs directives ont été définies par les autorités saoudiennes en vue de réglementer l’organisation du hadj. Ces directives concernent tous les aspects concourant à l’accomplissement du cinquième pilier de l’Islam dans des conditions optimales.

Entre autres : le transport, l’hébergement, l’aspect sanitaire, l’encadrement religieux, la restauration etc. Cet atelier instruit donc sur les textes établis de sorte que chaque acteur agisse en connaissance de cause. Car, tout manquement constaté sera soumis à des sanctions. ‘’que les responsabilités soient clairement identifiées et assumées à tous les niveaux’’ a martelé le 1er Vice Commissaire du hadj. Pour les organisateurs privés, la tenue de ce séminaire est à saluer dans la mesure où tous sont au même niveau d’information et doivent œuvrer pour rehausser davantage l’image de la Côte d’Ivoire en ce qui concerne l’organisation du hadj. Cet atelier a aussi été un cadre d’échanges entre les organisateurs du hadj en Côte d’Ivoire afin d’une réussite de l’édition 2019 du Hadj.

Laisser un commentaire