SINISTRES COMME EPREUVES DU MUSULMAN

Répandre l'amour de l'islam

Les sinistres comme épreuves des croyants musulmans ! Louange à Allah, L’Incréé Qui a tout créé. Il n’y a d’autres dieux qu’Allah. Muhammad (saw) est le sceau des prophètes d’Allah. « Ô Croyants ! Craignez Allah comme Il doit être Craint… »

En Islam, les musulmans ont quotidiennement le même centre d’intérêt autour de rites : les prières, le jeûne, l’aumône lé- gale, le pèlerinage auxquels sont rattachés des attitudes sociétales de solidarité. « En vérité, ma prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah. » Sourate VI, les bestiaux, verset 162. A cet égard, l’Islam est à la fois un ensemble de rituels et une règle de vie. Les rituels rapprochent le croyant d’Allah. Leur organisation rapproche les croyants. « Il n’est pas des nôtres celui qui dort rassasié alors que son voisin est affamé » a dit le Prophète Muhammad (saw). C’est pourquoi, ce qui s’est passé au cours du pèlerinage 1436H les 11 et 23 septembre derniers ne doit laisser aucun musulman insensible. De ce fait, à raison, les musulmans se posent des questions : Pourquoi c’est à Makkah et dans la mosquée de la Ka’aba et à Mina qu’autant de croyants musulmans soient tués dans des sinistres ? Makkah al mukarramat, la cité par excellence au statut supérieur, la mère des villes dont Allah dit : « …Quiconque y entre est en sécurité. » Coran, sourate III, Al Imran, verset 97. Quant à la mosquée d’Al Ka’aba Moucharrafah, sa prière procure 100 000 mérites. « La maison instituée par Allah comme un lieu de rassemblement pour les gens ». Coran, sourate V, la table servie, verset 97. A ces préoccupations des musulmans, l’Islam répond : 1/ Aucune créature divine n’est éternelle. La terre, une créature divine protégée par l’atmosphère. Malgré ce véritable bouclier, la terre n’est pas un havre de paix et de sérénité, eu égard aux sinistres : les volcans, les séismes, les tempêtes, les inondations, tous capables d’anéantir systématiquement une cité et ses habitants. L’être humain « … créé et formé harmonieusement…lieutenant d’Allah sur terre… » Coran, sourates LXXXII et II, versets 7 et 30. Malgré sa nature, l’homme reste un être faillible. Son statut n’égalera jamais celui d’Allah son créateur. Il ne contrôle pas grand-chose ici-bas. Il n’a encore réussi ni à combattre, ni à empêcher la survenue des sinistres. Et puis, « … toute âme doit goûter à la mort… » Coran, sourate XXI, les prophètes, verset 35. « Personne ne peut mourir que par la permission d’Allah, et au moment prédéterminé… » Coran, sourate III, al Imran, verset 145. 2/ Allah a promis nous éprouver par le mal et par le bien. Coran, sourate XXI, les prophètes, verset 35. Ce faisant, le malheur et le bonheur ne touchent l’homme que par la permission d’Allah. A titre d’exemples, le Prophète Ayoub a été éprouvé dans la maladie par Allah. Nabi Youssouf a été éprouvé quand ses frères l’ont donné pour mort en le jetant dans un puits et quand il a été emprisonné suite au mensonge de la femme de Putiphar. Le Prophète Muhammad (saw) a été à son tour éprouvé notamment quand son père est décédé avant sa naissance, quand sa mère est décédée six (6) ans après sa naissance, quand son oncle et son épouse Khadidjat sont décédés à trois (3) mois d’intervalle, quand il a enterré tous ses enfants à l’exception de Fatimat. L’histoire du hadj et de ses rites nous enseigne que Agar et son bébé Ismaïl furent éprouvés par la soif et la faim. Le Prophète Ibrahim a été éprouvé quand il reçut l’injonction d’Allah d’immoler son unique fils Ismaïl qui accepta cette sentence par respect pour son géniteur et par devoir de foi en Allah, avant d’être remplacé par une bête. Au regard de ce chapelet d’événements éprouvants non exhaustifs, la communauté musulmane doit percevoir les deux accidents survenus lors du hadj 1436H comme des épreuves venant d’Allah. Pour le musulman, il n’y a en dehors d’Allah, ni protecteur, ni secoureur. Coran, sourate XXIX, l’araignée, verset 29. L’Islam s’adresse à tout l’homme ; à son corps, à son esprit et à toutes les lois qui le régissent. Prions Allah afin qu’Il accueille toutes les victimes de ces accidents dans son éternel paradis. Qu’Il soulage les blessés ! Qu’Il exauce leur hadj ! Que cette épreuve ne nous pousse pas à l’apostasie !