En janvier 2020, feu Cheick, Boukary Fofana avait parlé des échéances de 2020.‘’2020, C’est Dieu qui va décider’’

 

Nous sommes en 2020, année des différentes élections qui vont rythmer la vie de notre pays. Déjà, des voix s’élèvent pour exprimer des craintes si bien qu’une certaine psychose commence à  s’installer  au sein de la population Au vu de cette situation, le Cheikh Al Aïma Boikary Fofana , a prononcé un sermon dans lequel il a donné son point de vue de Religieux.

C’était le vendredi 03 janvier 2020 à la Mosquée d’Aghien dans la commune de Cocody, dont il est l’imam principal. Tout se passera de manière fraternelle.

Chers frères et sœurs, nous venons à peine d’entamer cette année 2020.A l’entame de cette année, d’aucuns disent que c’est l’année de tous les dangers .Des craintes sont exprimées par de nombreuses personnes. De notre côté, nous disons que c’est l’année où tout se passera de manière fraternelle.

C’est Dieu qui va décider.

Dans un cas comme dans l’autre ; c’est Dieu qui va décider .Et c’est à Dieu que nous devons nous adresser .Rien ne peut arriver à notre pays à moins que Dieu ne le veuille. Le sort de la Côte d’ivoire est dans les mains de Dieu et nous devons l’implorer pour que notre pays demeure le Havre de Paix dont il a toujours été.

Actuellement, les gens disent que 2020 sera difficile. Sachez chers fidèles que, 2020 ne sera pas difficile chez Dieu car, il est au contrôle. Tout lui appartient. Si nous avons peur, adressons-nous à lui comme  le prophète l’a fait. Pour corroborer mes propos, permettez que j’utilise  cet exemple

En effet, une année, il y’eut une forte sécheresse à Médine. Les sahabas (compagnons du Prophète Muhammad (saw)) ne savaient que faire. Ils sont venus le voir en lui expliquant la situation, en insistant sur le fait que les pluies étaient en retard et que, les plantes ne poussaient pas.

L’invocation d’Allah

Sur ce fait, le prophète a dit de mettre le Minbar (chaire servant d’estrade) dehors afin qu’on effectue en groupe, la prière de demande de la pluie Aussitôt dit, aussitôt fait

A la fin de la prière, à peine l’envoyé de Dieu a-t-il quitté l’estrade pour réintégrer la mosquée qu’Allah a fait couvrir le ciel d’épais nuages et, la pluie a commencé à tomber abondamment. Ça c’était à Médine.

Tour cela pour vous dire chers fidèles que, quand la peur s’installe, quand la difficulté s’installe, quand le fils d’Adam est angoissé, il n’a d’autres recours Que Dieu. C’est ça l’intérêt de la douah qui comme le prophète l’a signifié, est l’arme du croyant et, lui-même qui était l’intime de Dieu, ne cessait de lui adresser des prières.

Les solutions proposées

C’est en cela que pour suivre l’exemple de notre Prophète, je voudrais demander à tous les Musulmans de faire des prières, N’oubliez surtout pas la prière suivante : Asbounalla wanihimal wakil (transcription littérale de l’arabe en français).

NDLR ; Coran, sourate 3 (A l’Imran verset 173) : Certes ceux auxquels l’on disait: ‹Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les› – cela accrut leur foi – et ils dirent: ‹Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant›.

Vous devez réciter cette formule au moins 450 fois par jours. Vous pouvez multiplier ce nombre par trois, par 4 par dix en fonction vos possibilités.

Elle permet de repousser le danger ou d’accélérer la survenue d’un bonheur.

Chers fidèles, Dieu a fait des révélations à des personnes qui lui sont proches et celles-ci nous ont fait parvenir le message selon lequel, il faut  jeûner les 13, 14,15 du  mois lunaire en cours (NDLR : les 09, 10, et 11 janvier 20120) pour prévenir le mal et éviter les calamités à  notre pays en 2020.

De ce fait, je vous invite à jeûner c’est trois jours car Dieu lui-même dit ; de l’invoquer et qu’il nous répondra comme cela est signifié dans le coran à la sourate 40 (le pardonneur, Al Gafir) au verset  60 en ces termes : Et votre Seigneur dit: ‹Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés›.

 

 

Laisser un commentaire