Une femme qui n’est plus amoureuse de son époux et qui lui demande le divorce, doit-elle rembourser la dot ?

BAMBA MOUssA

Aux antipodes d’autres religions dites monothéistes, l’Islam a légiféré sur le divorce et explicité ses facteurs, son mode opératoire et ses normes (la Sourate 2, v227 en l’occurrence). Mieux. Une sourate dans le Qur’an est dédiée à la question (la Sourate 65 At-Talaq). Quant au remboursement de la dote, plus précisément « Al mahar », ou « As-sadaqq » (que nous préférons puis qu’elle est la terminologie islamique et diffère en outre de la dote définie selon le législateur ivoirien) l’Islam a encore apporté une contribution juridique qui mérite analyse. En effet, la notion de « Talaq », traduite en langue française par divorce, diffère du « Al kul’hh » notion quelque peu difficile à traduire en français. Cette notion est une réalité juridique qui donne autonomie et pouvoir à la femme de demander, sinon exiger, de façon motivée ou non, la séparation avec son époux moyennant cependant compensation financière (le Al Mahar). Cette distinction ter- minologique permet de clarifier une autre réalité d’ordre juridique. Si dans le cadre d’un « Al kul’hh » la femme redonne le « Al mahar » à son époux, le « Talaq », lui, ne permet pas à la femme de rembourser le « Al mahar ». Enfin, s’il nous était permis de reformuler la question, on aurait plutôt dit : en cas de « Al kul’hh » est-il permis à la femme derembourser le « Al mahar » ? Quoique la réponse soit évidente. Wal Lah

ou A’lam.

CIssé ABDALLAH

Pour répondre à cette question, il faudrait se poser une autre question au préalable ; est-il islamiquement possible qu’une femme demande le divorce pour une telle raison ? Si cela est possible, il serait autant possible à l’homme de réclamer en plus de la dot, toutes les dépenses faites lors du mariage. Parce que je n’ai vu nulle part, écrit qu’une femme peut divorcer de son mari sous prétexte qu’elle ne l’aime pas. Pour moi, cette raison n’est pas assez valable.

MAssIATA seRIFOU

Pourquoi rembourser la dot et tous ces moments passés avec lui. Et les enfants qu’elle lui à donné

ADJARA DIARRAssOUBA

Si elle a fait des enfants, elle ne rembourse rien

MAYMOUnA ZOUOn

Si c’est elle qui demande le divorce, oui à moins qu’il lui dise de laisser.

KOnATé AWA

Elle doit lui rembourser la moitié de la dot s’il l’exige en tout cas, mais pas la totalité.

 

  • 1
    Share