AEEMCI/CIMA 2019 : Le Conseil des Imams réoriente la politique de formation de la structure

Après quatre jours de réflexions  autour du thème central : « Quelle approche pédagogique pour une formation de qualité à l’AEEMCI ? », le Comité Exécutif de la structure quarantenaire a organisé la cérémonie de clôture du Conseil des Imams de l’AEEMCI (CIMA). C’était le Dimanche 03 Novembre 2019 au sein du Centre national de matériels scientifiques sis à Cocody.

Du 31 octobre au 03 novembre 2019 les acteurs de formation de la base étaient en séminaire de réflexion à l’Université Musulmane Africaine (UMA) afin d’améliorer et harmoniser la formation de ses militants. A cet effet, les imams, les formateurs, les délégués culturels des 28 régions de la Côte d’Ivoire étaient répartis en ateliers de réflexions sous plusieurs thématiques qui minent la vie de la structure telles que : l’adéquation du contenu de formation à  l’âge des militants, la production des avis juridiques à l’AEEMCI : par qui et comment ?, la sécurisation des mosquées et espaces de prières…  Par ailleurs, c’est en présence des autorités religieuses et administratives que le représentant du sous-comité AEEMCI du Plateau  Charles Kouamé a lu les différentes recommandations à la sortie de ses quatre jours d’échanges. Dans son adresse, il a signifié que seul l’Imamat Central à la  compétence de produire des avis juridiques. Le Conseil  demande aux formateurs d’éviter la divergence et surtout les détails qui peuvent conduire à la division des militants. Quant à l’adéquation de la formation, le Conseil a suggéré la mise en place d’un manuel usant de la poésie, du théâtre, de chants et des illustrations. Et sur la question des mosquées, il a été décidé l’élaboration d’un manuel de gestion des mosquées selon le porte-parole des participants.

Outre cette étape, une conférence a été donnée par le past-Amir Yeo Kanaben Oumar. Le Dr a demandé aux encadreurs et formateurs de se référer aux méthodes d’enseignement du prophète Mouhamd (SAW).

Le parrain du CIMA 2019, Samaké Vakaramoko Directeur Général Sconass assurance n’a pas manqué de remercier l’imam Sékou Sylla, imam central de l’AEEMCI pour l’encadrement des militants depuis des décennies. Par ailleurs, l’Imam central a exhorté les formateurs  de prendre attache avec les bases du Cosim et de la Lipci de leurs localités  pour qu’ils travaillent ensemble.

 

Balla

Laisser un commentaire