HISTOIRE DE VIE : LE PRIX A PAYER.

Monsieur k est une personne très calme et effacée. Cadre dans une institution bancaire international M. K a une très bonne situation financière, il mène une vie de rêve avec son épouse, une  ressortissante de l’un des pays de l’Afrique de l’ouest et ses deux charmants enfants une fille et un garçon. L’épouse de M.K contrairement à son époux n’avait pas été à l’école cependant elle était très raffinée et suivait des cours du soir qui lui permettaient d’améliorer son niveau de langue. Le couple se portait bien.

M.K avait une collègue du nom de Madame T qui a reçu sa nièce à son bureau un matin et comme elle avait de bonne relation avec M.K elle manda à sa nièce d’aller saluer son collègue dans le bureau voisin.

  1. était une jeune fille de 17 ans, très belle avec de grands yeux avec un sourire à couper le souffle. Bref, le genre de femme dont tous les hommes rêverait. En plus, elle avait un teint noir d’ébène et une forte poitrine, de quoi à faire tomber les hommes même les plus sérieux.
  2. frappe à la porte du bureau de M.K il répond la tête baissée : vous pouvez entrer. Elle entre et dit « bonjour tonton je suis la fille de M T ». Lorsqu’il entendit la voix de la jeune fille il souleva la tête pour répondre, il resta bouche B devant la belle créature qui se tenait devant lui. Elle lui donna dos et retourna au bureau de sa tante.

Une fois au bureau de cette dernière, elle lui demanda: « tu as vu tonton ? Elle : oui, je lui  ai dit bonjour et il me regardait la bouche ouverte. Sa tante : ah bon c’est parce qu’il était étonné de voir à quel point tu as grandi. »

Effectivement la petite S que M.K avait connue avait bien grandi cependant, c’est la beauté de la jeune fille qui l’avait subjugué M.K. Les minutes qui ont suivi la sortie de S de son bureau que M.K la rejoignit dans le bureau de sa tante et s’adressant à Madame T, il lui dit mais c’est bien S Madame T lui répondit oui, il ne faisait que s’étonner et finalement il dit à S. avant de t’en aller tu viens me dire au revoir et elle de répondre d’accord tonton. Et c’est ce qu’elle fut.

Il lui donna de quoi à payer son transport et depuis ce jour il ne la quittait plus. Des invitations secrètes, des sorties secrètes qui se soldèrent par une relation extra conjugale avec S à l’insu de sa collègue amie et grande sœur, plus grave M.T connaissait très bien l’épouse de son collègue.

Madame T ne s’est jamais douté de cette relation entre sa nièce et son collègue jusqu’à ce que  S tombe enceinte. Avant que la grossesse de S se sache, MK pris le taureau  par les cornes en se rendant chez les parents de S. là-bas, il rencontre la tante de sa dulcinée et avoue sa relation avec sa nièce et ensuite avoue l’objet réel de sa visite « la grossesse de S ».

Madame T n’en revenait pas, elle était si malheureuse qu’allait-elle répondre à l’épouse de MK qui la considère comme une grand sœur, la collègue de son époux ? Comment allait-elle affronter le regard de la bonne dame quand tout se saura?

Mais hélas la grossesse était belle et bien là. Les mois sont passés Madame T. intime à M.K d’arrêter formellement toute relation avec sa nièce et qu’après l’accouchement il récupèrera son fils et la vie continuera. Mais, elle avait sous-estimé la passion qui existait entre son collègue et sa nièce.

Rien à faire M.K et S ont continué leur relation en cachette jusqu’à ce que leur fils naisse. Pendant ce temps, le foyer de MK battait de l’aile et finalement il était en séparation de corps avec son épouse.

Le fils de S est né. Toute l’institution internationale ou MK et Madame T travaillaient était informée de la situation. C’était vraiment douloureux pour Madame T certains la critiquaient d’autres l’accusaient et pour d’autres, elle n’y était pour rien ils la comprenaient et la consolaient, cependant, aller au travail était devenu un calvaire pour elle.

Après l’accouchement MK décide d’épouser S, n’ayant pas le choix, les parents ont accepté et le mariage fut célébré au grand désarroi de Madame T.

Elle n’a jamais voulu de ce mariage entre son collègue et sa nièce qu’elle a élevé depuis sa naissance jusqu’à ce qu’elle devienne cette belle jeune fille dont elle était si fière, car Madame T n’avait pas eu d’enfant et S était comme sa fille. Elle s’est opposée par tous les moyens à ce mariage mais sa fille ne voulut rien savoir.

M.K divorce de son épouse la mère de ses deux enfants et épouse S. Après la célébration du mariage coutumier et religieux MK se fait affecter dans une autre ville avec sa charmante épouse que tout le monde regardait sur son passage. Mk  obtient la garde de ses deux enfants. Ainsi refait sa vie dans la paix et la tranquillité comme si le premier mariage n’avait jamais existé.

Dans la nouvelle ville ou MK habite avec S, tout le monde enviait leur couple ils vivaient dans le luxe et son épouse s’embellissait de jour en jour. Puisque MK et S étaient des nouveaux venus dans la ville, personne ne connaissait leur histoire mais ce qui intriguait plus d’un c’est que S était largement plus jeune que son époux mais bon, les gens se disaient que c’est peut-être dû au fait que MK a beaucoup d’argent,

Aussi, les deux enfants ne pouvaient être les enfants de S, car la première avait 6 et le deuxième en avait deux et le dernier encore au biberon. S avait un bébé d’à peine 2 mois donc c’est sûre que les enfants n’étaient pas les siens vu son âge.

En tout cas c’était le couple far de la ville et tout le monde les enviait. Deux ans après leur installation dans cette nouvelle ville, S tombe enceinte de son deuxième enfant. Heureux de cette nouvelle, MK formalise son amour avec sa dulcinée en célébrant le mariage civil. Elle donne naissance à une petite fille par la suite.

Pendant environ 7ans ils vécurent de cette manière. Pour des contraintes professionnelles, MK a été rappelé à la maison mère de l’institution où il exerçait avant d’épouser S. La petite famille était obligée de revenir au point de départ. Pour faciliter le déménagement MK fut le premier à partir et trois mois après toute la famille lui emboitèrent le pas.

Une fois installé le charmant couple commence à rencontrer des difficultés avec la réapparition de la mère des enfants de MK. En effet, la mère des enfants de MK avait perdu la garde de ses enfants pendant le divorce mais avait le droit de visite.

C’était une belle femme qui avait fait fortune dans le commerce international après son divorce d’avec MK. Ses enfants étaient devenus de jeunes adolescents capables de comprendre que S, était à la base du divorce de leur maman d’après ce que leur maman leur avait raconté.

Les enfants se sont rebellés contre S et MK et leur maman exigeait son droit de visite tous les week-ends, chose que S ne pouvait pas supporter car elle refusait que l’ex-femme de son mari mette les pieds dans sa maison ce qui entrainait toujours des disputes et même avec son mari. Les tentions ont commencé au sein du couple.

Quelque fois, c’étaient des bagarres soit avec les enfants, soit leur mère ou avec son mari.  Elle avait perdu le contrôle de sa famille, tout semblait s’écrouler autour d’elle.

Et puis elle tombe enceinte de son troisième enfant pensant que tout allait rentrer dans l’ordre comme lors de ses deux précédentes grossesses, se fut la désillusion totale pour elle car son mari lui a demandé de se faire avorter parce qu’il ne voulait plus d’enfant alors que elle en voulait.

Chose qu’elle refusa catégoriquement MK reçu son refus comme une déclaration de guerre. Il délaissa S ne s’occupait plus d’elle. Pour la punir il autorisa la mère de ses enfants à venir voir ses enfants comme elle le voulait et elle en profitait bien surtout pour faire mal à S. Désormais elle était en contact directe avec le père de ses enfants. MK a retiré à S toutes ses responsabilités de seconde mère de ses enfants.

Il a partagé, S ne s’occupait que de ses deux enfants, et son ex-femme s’occupait des siens. Sauf qu’elle ne dormait pas à la maison avec eux. Cette situation était tellement difficile pour S, elle la maîtresse de sa maison la préférée de son tendre époux avait perdu tout contrôle dans la gestion de son foyer. Avec son mari il n’y avait plus rien elle s’est retrouvée seule.

Cependant, MK entretenait une relation extra conjugale avec la fille de la voisine qui était tout aussi jeune que S lorsqu’il l’avait rencontrée. Tout le quartier été informé de cette relation ainsi que les enfants de MK qui la fréquentaient et l’avaient adoptée comme leur belle mère. A l’heure des repas MK se retrouvait chez cette dernière avec ses enfants pour prendre le repas.

S à accoucher d’un garçon et le baptême fut fait. Après le baptême MK décide de prendre la fille de la voisine comme sa seconde épouse.

Après le mariage de la fille de la voisine, MK a continué à ignorer sa belle et charmante S. ne pouvant  pas supporter cette situation, elle fini par demander le divorce.

Aujourd’hui, à plus de 45 ans, S vit seule avec ses trois enfants sans emploi.

IMANE

Laisser un commentaire